Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reflexions poëtiques

Publié le par covix



        Vent,pluie,tempêtes conjugués au quotidien, ne laissez pas d'empruntes sur ma forteresseinterieure qui se dresse sur les hauteurs invisibles.


     La paix, oui la paix de ce matin discret de la ville dans l'automne naissant qui vient apaiser la horde des voitures et le bavardage d'un tourisme effréné.


     Le temps n'est jamais perdu puisqu'il revient sans se lasser, sans perdre haleine à la conquête des jours, des nuits, il n'a pas de forme, de structure, le temps n'attend pas il se couche à vos pieds, sans rien dire, sans rien faire.


     Il ne faut jamais se laisser prendre au piège de l'ennui qui annihile nos forces vives; toutespossibilités de vie

     Rester sans rien dire,regarder simplement le jet d'eau qui jaillit du bassin qui s'offre à mes yeux.


     Tout parle, et tout se tait, créant un climat de douceur, de paix:tout repose sur un monde mineur





ROGER ROULAND


Poèmes Epars n° 24

Ivan Watelle

8a rue Pierre LAROUSSE

69100 Villeurbanne

poemes_epars@yahoo.fr



       

Publié dans poésie

Partager cet article
Repost0

8 décembre

Publié le par covix


                   Fête des lumières


       La traditionnel fête des lumières aura lieu du 5 au 8 décembre, en sachant que certaines animations ne serons que le 8 décembre.

    3 parcours principaux,

1-entre les pentes de la Croix Rousse et le parc de la tête d'or,dans le quartier de la Croix Paquet des illuminations / animations par un collectif d'étudiant, la montée de la grande côte, où les batiments de chaques coté seront animés etc

2-circuit depuis la place des terreaux en passant par la rive gauche du Rhône, la préfecture le quartier de la Guillotière, retour rive droite, hotel dieu, place de la république et retour vers la mairie, plein de belle animations à voir la aussi

3- La parcour autour de la Saône, place Bellecour vers celle des terreaux en passant par les Celestins, les Jacobins, st Nizier, les Terreaux traversé vers gare st Paul , le vieux Lyon, quartier st Jean, la Cathédrale, un détour vrs st geoges etretour place Bellecour, ans oublier la mise en scène autour de Fourvière avec un jeu où les quatres éléments n'en font qu'a leur tête.

  En plus de ces parcours il y à des activitées dans chaque arrondissement ou quartier de la ville et ce de 17h à 1h du matin chaque jours de cette fête des lumières.


   link


Partager cet article
Repost0

Troyes

Publié le par covix

                         Week-end à Troyes

  Vendredi dernier, mon aîné et moi partons vers 16h30, 17h pour Troyes, non pas pour refaire la célèbre bataille de l'antiquité, mais la capitale de l'Aube, en Champagne, arrivé à l'hôtel que nous avions réservé, prenons possessions de la chambre, cassons la croûte, on avaient préparé des sandwichs et armé d'une bouteille d'eau, puis un tour dans la ville, ce soir là pas beaucoup d'âmes errantes dans les rues, quelques cafés de loisirs genre karaoké pas mal bondé, nous finissons dans un bistro au look moderne mais pas trop, prenons une bière discutons et mettons des plans sur la comète pour la journée de demain, d'abord on repéra le lieu de cérémonie pour la remise des diplômes. Oui, le samedi matin rendez vous pour neuf heure devant l'Argence, proche de la médiathèque de Troyes, important l'heure, après avoir fini nos verres on rentre car réveil à six heure trente pour que chacun puisse ce préparer et prendre le petit déjeuner, ce fut fait, direction la ville, on ce trompe de route et après deux km faire demi tour, enfin arrivons au quartier, trouvons une place sans parc mètre, il est huit heure, une à tuer. Le téléphone sonne, sms mon deuxième fils, concerné par le cérémonial nous annonce que ce dernier commence à dix heure et non neuf qui est l'accueil des diplômés, je l'appel et  le traite d'enfoiré en rigolant, il ne fait pas très chaud surtout le vent, c'est pas une mais deux à passer, mon ex et la copine de mon fils sont restées au chaud elles!, balade dans le coin, tiens y a le marché, partagé en deux, une partie couverte sous une hall type Baltard, et l'autre autour en plein air, nous nous promenons dans la hall, les prix sont sensiblement pareil qu'à Lyon.

   Entre huit trente et neuf le fiston nous rejoints, on palabre, me passe sont appareil photo, un reflex marque canon bel objet entre autre, d'ailleurs deux ou trois de ses photos parurent dans la presse spécialisé, comme le magazine Photo et des hebdos, les étudiants arrivent avec leurs parents et amis invité à la remises des diplômes, le temps passe, mon aîné entre dans la salle, réserve trois places, j'attends les filles, il n'y a presque plus personne sur le parvis, les voilà, elle sont venues à pied, l'hôtel n'étends pas loin, échanges de bisous on entre dans le bâtiment qui ressemble plus à un hall de gare ou d'usine voir d'ancien collège, bref on prend place. Sur des écrans défile le nom des promus par ordre alphabétique, discours du président du conseil d'administration, du conseil général, du directeur de l' UTT, du représentant des anciens élèves, du directeur de l'enseignement. Il y a un changement dans la procédure, vu le nombre croissant d'étudiant diplômés, cette cérémonies est divisé en deux parties, la première devant l'assemblée puis la seconde ce déroulant à l'UTT avec remise réel des diplômes devant un apéro, il y a une photo de la promotion, devrais-je dire deux vue la grande quantité d'élus, plus de six cents, seulement plus de quatre cent sont présent, non pas par manque d'intérêt mais emploi du temps, travail à l'étranger etc, la deuxième photo ayant eu plus de succès que la première, il nous fallu la commander, mon ex en pris une et moi deux, une pour le fils et l'autre pour moi, presque quinze heure, faut manger quand même et un resto à cette heure là ? Bref la crêperie était opérationnelle, cela nous suffit pour nous sustenter, seize heure trente séparation de la famille, mon fils et les filles partent pour Tour, ils ne participerons pas à la soirée de gala, nous non plus d'ailleurs, et nous des emplettes aux magasins d'usine, le temps nous manquant par rapport à l'organisation prévu au départ, des petits achats important quand même, les magasins fermant à dix neuf heure.

  Retour à l'hôtel, dépose des achats, deux verres d'eau, on file vers la vielle ville, hésite entre deux restaurants, finissons à la brasserie et prenons une choucroute royale, l'estomac fut bien rempli et je calais, sortie du restaurant, dehors des jeunes promus attendaient le bus les portant à l'université, il semble devant leur enthousiasme que la fête est déjà commencée depuis un certain temps. Pas de soirée non plus pour nous la fatigue était là et partons pour nous reposer, le lendemain réveil dix heures belle récupération, déjeuner copieux, douche et retour sur Lyon, la route fut bonne, sur le plateau de Langres la neige était au rendez-vous, vendredi soir les sableuses patrouillaient pour parer à sa venues, sur l'autoroute le ruban était bien noir, les monts du Maconnais, Beaujolais, Lyonnais leurs ''têtes'' avaient blanchies, la journée fut dure, comme un décalage horaire sensation que je n'aime pas trop, naviguer entre deux eaux, enfin un bon souvenir.

Salle d' Argence

              

              Damien  diplômé SII

                 

            

            

Troyes ces maisons à colombages


Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

Qué passa

Publié le par covix


                                             Qué passa

      L'autre jour je vous parlais de ma promenade vers le parc de Gerland et à son retour évoquai la tombé de la nuit avec Mars attaque. Ce n'était qu'un phénomène visuel d'un éclairage public dans le lointain qui donnai l'impression de voir une soucoupe spatiales en suspension dans le ciel Lyonnais. Je parti dans un délire évoquant toute sortes de possibilités, amis, ennemis, du tourisme!...et cela me donna l'idée de prendre une photo, mais sur cette dernière on distingue mieux le pylone que dans la réalité. 
     Hier soir ou plutôt à 0h00, une canonnade retenti, tiens les Martiens reviennent de façon hostile me dis-je, oui mais cela dura quelques secondes, qué passa? Nous sommes le 3 ème jeudi de Novembre, hé oui, le Beaujolais nouveau arrivait , non c'est pas les tonneaux qui roulaient faisant ce bruit, mais plutôt un feu d'artifice l'annonçant, faut dire qu'il part de Villefranche sur une barge et débarque à Lyon avec un cérémonial qui lui est dédié, c'est sa fête. 

     Encore un que les Martiens n'aurons pas!!!


Publié dans clin doeil

Partager cet article
Repost0

FESTIVAL

Publié le par covix




                          
             

    
               
                                                                                                                                                                                            

Du 20 au 23 Novembre le 4eme festival du film gay et lesbien de st Etienne

 

 

 1 Shortbus

de John Cameron Mitchell, avec Paul Dawson, Pj DeBoy, Sook-Yin Lee......

Quelque part à New York, ........

 

2 Les chansons d'amour

de Christophe Honoré, avec Louis Garrel, Ludivine Sagnier, Clotilde Hesme, Grégoire Leprince-Ringuet....

 Film comédie,tragédie,musicale.

Chansons d'Alex Beaupain. Un film rare, ni la sexualité ni l'amour ont besoin de préfixe

 

3 The Gymnast

de Ned Farr, avec Dreya Weber, Addie Yungmee, John Lee Ames...

The Gymnast  une romance de 2 filles ans mièvrerie

 

4 Riparo

de Marc Simon Puccioni, avec Maria De Medeiros, Antonia Liskova, Moumir Ouadi....

Riparo nous pose des questions de fond, immigrations, couples dans la societé que nous vivons

 

5 Le Clan

de Gaël Morrel, avec Stéphane rideau,Nicolas Cazalé, Thomas Dumerchez, Salim Kechiouche...

Gaël Morrel, pousse la beauté masculine au plus profond de son exploitation. Histoire tendue entre frère, le Clan, un chef d'oeuvre avec un casting à la sensualité débordante.

Au cinéma Le France

8 rue de la Valse-Saint Etienne

42000 St Etienne

 

 

Source Hétéroclite, mensuel gratuit gay  de Lyon/st Etienne/Grenoble

 

Publié dans info

Partager cet article
Repost0