Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

7 articles avec saone

Clic-clac du vendredi chez tOrtue

Publié le par covix

 

 

 

Clic-clac chez tOrtue.

Le Clic Clac de Cricri, c'est une photo publiée le vendredi pourvu qu'elle soit,

rigolote,

insolite,

`amusante,

poétique,

anodine... 

  

Virage à Confluence- Lyon.

Les délices de l'amour en langueur...

 Le Rhône à gauche et son eau verte ferrugineuse

La Saône à droite qui n'en finie pas sa fusion en eau limoneuse. 

 

 

 

RHONE ET SAONE    

  

Mélangeons nos corps

Unissons nos efforts.

Mais d'abord d'où viens-tu ?

Que tu sois si vert

De Suisse, j'ai traversé le lac Léman

Gambadé dans le Valais, l'Ain

Joué des coudes à Bellegarde

Flirté avec le Bourget

Caressé Bellay, et orné le Bugey

Son nectar le dégustait

Des vaisseaux mon alimenté

Apportant cette couleur de jade qui t'interpelle

Après mille péripéties, Rhône facétieux, tumultueux,

Je te rencontre, toi la douceur à la peau café-au-lait

Parle-moi de toi

Je viens des Vosges, comme toi je descends des sommets

Mais je suis fille de la terre,  par mon travail me brunissant

Traversant les champs

J’ai vu Niepce, aimé ses photos, dégustée comme toi

Tant de nectar différant et si proche

Qu'ils m'enivrent et me font sortir dans les plaines

Çela les enrichies qu'ils disent, même si cela les gènes parfois

Mes débordements leurs plaisent

Après ce long voyage langoureux, je suis là à tes côtés

Oui, amour, laissons-nous porter

Déversons notre sang mêlé

Que nos cœurs soient réunis dans un même lit

Viens, ma métisse étale lentement ton corps

Donne-moi la main et partons vers le soleil de ce delta

Où le noir et le rose seront notre symbole

Du vert au noir toute ma force

Du brun au rose toute ta douceur

  Tempétueux j'irai dans l'arène

  Légère tu t'envoleras

   Tu regarderas mon combat

   La grande bleue nous prendra

   Le grand bleu nous absorbera

 

Covix-lyon © octobre 2008.

Partager cet article

Repost0

La Saône et son voyage

Publié le par covix

 

 

 La rivière n'en finit pas de monter, du moins mercredi était-elle encore plus haute que dimanche dernier.

 Un regard me plongea dans une série qui me porta à sourire, je vous en fais le partage.

 

 On comprend mieux pourquoi elle monte si le robinet fuit!

C'est une invitation à un voyage sur ses flots,

mais cela n'est pas sans risque...

 Et le service des Pompes Funèbres veille...

  Mais bien sûr!

 

Ponts flottants

 

et la Friponne fume!

Attention à la marche!

 

La fête s'installe...

 

 

L'art d'oublier l'ivresse!

 

N'est-ce pas!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin

Publié le par covix

Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin

Jeudi dernier, je profitais que le pc était immobilisé pour cause de clonage en vu de la migration, et que le ciel était au bleu, donc j'en profitais pour remonter la Saône, rassurez-vous, pas en barque ni en marchant sur l'eau, je laisse cela à d'autres plus doué que moi!.

 Les Rives de Saône, tel est le projet pas totalement achevé.

 C'est 15 km de promenade, disposant de 9 séquences entre ville et campagne, 8 sont réalisées, et 23 œuvres d'arts le long du parcours.

 Bon je n'ai pas fait les 15 km, mais un bon parcours, déjà repéré le dimanche précédent en sachant que je l'avais déjà empreinté jusqu'au pont Schumann, la continuité n’étant pas assurée à l’époque.

  Avec quelques photos à l’appui, depuis le pont Schumann jusqu’au centre de canoë de Lyon à Caluire. Le retour en Bus, là aussi une découverte, je peux le prendre place Bellecour pour aller reprendre la suite de la balade. Ce sera pour un autre jour.

  Le but de ce parcours était de photographier une série de masques. En Afrique centrale, les masques-passeports servaient de pièce d’identité aux populations. 

Avec l’œuvre, Au fil de l’eau, Pascale Marthine-Thayou évoque le déplacement et la rencontre de l’autre et de l’ailleurs. L’emplacement choisi n’est pas un hasard, c’est le passage de l’urbain au monde bucolique de la Saône. La rencontre des deux mondes.


4) Fin de la balade.
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin
Des pas dans ma ville... Saône/4 - fin

Partager cet article

Repost0

Des pas dans la ville... Saône/3-2

Publié le par covix

Des pas dans la ville... Saône/3-2

Jeudi dernier, je profitais que le pc était immobilisé pour cause de clonage en vu de la migration, et que le ciel était au bleu, donc j'en profitais pour remonter la Saône, rassurez-vous, pas en braque ni en marchand sur l'eau, je laisse cela à d'autres plus doué que moi!.

 Les Rives de Saône, tel est le projet pas totalement achevé.

 C'est 15 km de promenade, disposant de 9 séquences entre ville et campagne, 8 sont réalisées, et 23 œuvres d'arts le long du parcours.

 Bon je n'ai pas fait les 15 km, mais un bon parcours, déjà repéré le dimanche précédent en sachant que je l'avais déjà empreinté jusqu'au pont Schumann, la continuité n’étant pas assurée à l’époque.

  Avec quelques photos à l’appui, depuis le pont Schumann jusqu’au Cercle de l'Aviron de Lyon. Le retour en Bus, là aussi une découverte, je peux le prendre place Bellecour pour aller reprendre la suite de la balade. Ce sera pour un autre jour.

  Le but de ce parcours était de photographier une série de masques. En Afrique centrale, les masques-passeports servaient de pièce d’identité aux populations. Avec l’œuvre  Au fil de l’eau, Pascale Marthine-Thayou évoque le déplacement et la rencontre de l’autre et de l’ailleurs. L’emplacement choisi n’est pas un hasard, c’est le passage de l’urbain au monde bucolique de la Saône. La rencontre des deux mondes.

 

3) Au fil de l'eau.

Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2
Des pas dans la ville... Saône/3-2

Partager cet article

Repost0

Des pas dans la ville... Saône/3-1

Publié le par covix

Des pas dans la ville... Saône/3-1

Jeudi dernier, je profitais que le pc était immobilisé pour cause de clonage en vu de la migration, et que le ciel était au bleu, donc j'en profitais pour remonter la Saône, rassurez-vous, pas en barque ni en marchant sur l'eau, je laisse cela à d'autres plus doué que moi!.

 Les Rives de Saône, tel est le projet pas totalement achevé.

 C'est 15 km de promenade, disposant de 9 séquences entre ville et campagne, 8 sont réalisées, et 23 œuvres d'arts le long du parcours.

 Bon je n'ai pas fait les 15 km, mais un bon parcours, déjà repéré le dimanche précédent en sachant que je l'avais déjà empreinté jusqu'au pont Schumann, la continuité n’étant pas assurée à l’époque.

  Avec quelques photos à l’appui, depuis le pont Schumann jusqu’au centre de canoë de Lyon à Caluire. Le retour en Bus, là aussi une découverte, je peux le prendre place Bellecour pour aller reprendre la suite de la balade. Ce sera pour un autre jour.

  Le but de ce parcours était de photographier une série de masques. En Afrique centrale, les masques-passeports servaient de pièce d’identité aux populations. 

Avec l’œuvre, Au fil de l’eau, Pascale Marthine-Thayou évoque le déplacement et la rencontre de l’autre et de l’ailleurs. L’emplacement choisi n’est pas un hasard, c’est le passage de l’urbain au monde bucolique de la Saône. La rencontre des deux mondes.

 

3) Au fil de l'eau.

Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1
Des pas dans la ville... Saône/3-1

Partager cet article

Repost0

Des pas dans la ville... Saône/2

Publié le par covix

Des pas dans la ville... Saône/2

Jeudi dernier, je profitais que le pc était immobilisé pour cause de clonage en vu de la migration, et que le ciel était au bleu, donc j'en profitais pour remonter la Saône, rassurez-vous, pas en barque ni en marchant sur l'eau, je laisse cela à d'autres plus doué que moi!.

 Les Rives de Saône, tel est le projet pas totalement achevé.

 C'est 15 km de promenade, disposant de 9 séquences entre ville et campagne, 8 sont réalisées, et 23 œuvres d'arts le long du parcours.

 Bon je n'ai pas fait les 15 km, mais un bon parcours, déjà repéré le dimanche précédent en sachant que je l'avais déjà empreinté jusqu'au pont Schumann, la continuité n’étant pas assurée à l’époque.

  Avec quelques photos à l’appui, depuis le pont Schumann jusqu’au centre de canoë de Lyon à Caluire. Le retour en Bus, là aussi une découverte, je peux le prendre place Bellecour pour aller reprendre la suite de la balade. Ce sera pour un autre jour.

  Le but de ce parcours était de photographier une série de masques. En Afrique centrale, les masques-passeports servaient de pièce d’identité aux populations. 

Avec l’œuvre, Au fil de l’eau, Pascale Marthine-Thayou évoque le déplacement et la rencontre de l’autre et de l’ailleurs. L’emplacement choisi n’est pas un hasard, c’est le passage de l’urbain au monde bucolique de la Saône. La rencontre des deux mondes.

 
2) Bas port du quai Gillet Lyon 4e
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2
Des pas dans la ville... Saône/2

Partager cet article

Repost0

Des pas dans la ville... quai de Saône/1

Publié le par covix

Des pas dans la ville... quai de Saône/1

 Jeudi dernier, je profitais que le pc était immobilisé pour cause de clonage en vu de la migration, et que le ciel était au bleu, donc j'en profitais pour remonter la Saône, rassurez-vous, pas en barque ni en marchant sur l'eau, je laisse cela à d'autres plus doué que moi!.

 Les Rives de Saône, tel est le projet pas totalement achevé.

 C'est 15 km de promenade, disposant de 9 séquences entre ville et campagne, 8 sont réalisées, et 23 œuvres d'arts le long du parcours.

 Bon je n'ai pas fait les 15 km, mais un bon parcours, déjà repéré le dimanche précédent en sachant que je l'avais déjà empreinté jusqu'au pont Schumann, la continuité n’étant pas assurée à l’époque.

  Avec quelques photos à l’appui, depuis le pont Schumann jusqu’au centre de canoë de Lyon à Caluire. Le retour en Bus, là aussi une découverte, je peux le prendre place Bellecour pour aller reprendre la suite de la balade. Ce sera pour un autre jour.

  Le but de ce parcours était de photographier une série de masques. En Afrique centrale, les masques-passeports servaient de pièce d’identité aux populations.

Avec l’œuvre, Au fil de l’eau, Pascale Marthine-Thayou évoque le déplacement et la rencontre de l’autre et de l’ailleurs. L’emplacement choisi n’est pas un hasard, c’est le passage de l’urbain au monde bucolique de la Saône. La rencontre des deux mondes.

 

1)Autour du Pont Schumann.

 

Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1
Des pas dans la ville... quai de Saône/1

Publié dans ma ville, Photos, billet, Lyon, Saône

Partager cet article

Repost0