Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

8 articles avec normandie

Patrimoine

Publié le par covix

 

 

 

 

 

 

   En ancien français, la "Haye du Puits" pourrait se traduire par la "Haie de la motte".

 

   Ici, la haie évoque le système défensif remarquable: voyez-vous la tour dressée sur la colline?

 

   Dominant les bocages alentours, l'une des plus anciennes mottes castrales du département a connu une histoire militaire mouvementée, depuis sa fondation au XIe siècle.

 

  Construite par les seigneurs de la Haye, fondateurs de la prospère abbaye de Lessay, la motte castrale était d'un type particulier: le donjon coquille ou Shell keep.

 

  Sur une levée de terre, une enceinte en forme ovale, entourée par des fossés, protégeait problamement un donjon et des bâtiments d'habitation.

 

   Cette forme surprenante de motte castrale fortifiée est cependant fréquente sur les anciennes terres anglo-normandes.

 

  Restauré et renforcé durant la Guerre de Cent Ans, le site comprend également une basse-cour, où château-bas datant du XVIe siècle, fondé par Arthur de Magneville et toujours visible aujourd'hui comme le tombeau Renaissance dans l'église.

 

  Laissé à l'abandon et ayant perdu une grande partie de ses murailles, l'ancien château est occupé par les soldats allemands lors de la violante bataille de la Haye-du-Puits en juillet 1944.

 

 

 

 

Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine
Patrimoine

 

 

 

 

 

Basse-cour ou Château-bas.

Normandie

Manche

La Haye-du-Puits, depuis la réforme des communes, la ville se dénomme La Haye et en regroupe la communauté de commune.

 

Partager cet article

Repost0

Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)

Publié le par covix

Ma première semaine normande s'est passé dans le beau temps, et deux balades sur la voie verte (ancienne ligne de chemin de fer) fut un enchantement fleuri et nos ami-e-s insectes se gorgeaient de nectar!


                                          Flore et Insectes


                                                     Les abeilles

Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)
Au détour d'une balade… sur la voie verte (3)

Partager cet article

Repost0

Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)

Publié le par covix

Ma première semaine normande s'est passé dans le beau temps, et deux balades sur la voie verte (ancienne ligne de chemin de fer) fut un enchantement fleuri et nos ami-e-s insectes se gorgeaient de nectar!

                              Flore et Insectes

Les papillons

Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (2)

Partager cet article

Repost0

Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)

Publié le par covix

Ma première semaine normande s'est passé dans le beau temps, et deux balades sur la voie verte (ancienne ligne de chemin de fer) fut un enchantement fleuri et nos ami-e-s insectes se gorgeaient de nectar!

 

Un peu de flore

Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)
Au détour d'une balade…sur la voie verte ! (1)

Partager cet article

Repost0

Au détour d'une balade...

Publié le par covix

Au détour d'une balade...

Je suis seul...

chantait Johnny!

Et elle continue avec une chorale particulière, son chef de choeur et les choristes pour nous enchanter dans un beau ciel bleu du cotentin.

Au détour d'une balade...

Partager cet article

Repost0

Impressions… (aller)

Publié le par covix

Impressions… (aller)

Impressions (aller).


- Bonjour, je suis le conducteur de cette rame, nous avons atteint la voie de la grande vitesse et nous roulons à 290 km heures, la SNCF et moi nous vous souhaitons un agréable voyage.
 Suivra quelques annonces habituelles, des consignes aussi.
Après avoir contourné Lyon, nous roulons à bonne allure vers Paris.
 Transition à la mi-journée, passage dans le tube, le mot n’est pas usurpé. La rame d’un seul tenant, articulée, elle ressemble à un dragon, un animal qui ingurgite les voyageurs, il les rejette à chaque station !
  Changement de gares, d’arrondissement aussi. L’attente, en profiter pour imiter le dragon, avaler le sandwich préparé le matin même, un petit café prit dans un des box dédiés à la restauration rapide.
 La rame intercité est en place, elle quitte la capitale, les hauts murs de protection, au-dessus les rues, les immeubles, je me rappelle le temps des locomotive à vapeur qui enfumaient les façades, c’est déjà loin dans les souvenirs, la place de L’Europe, le pont Cardinet avait des allures de ville dans le brouillard !
 Pas ou presque pas de voyages SNCF sans ses inattendus. La première en gare de Saint-Lazare, il nous est annoncé que les places réservées ne sont pas étiquetées, il faut nous installer sur nos places respectives inscrites sur les billets. 
 On roule, Caen, Bayeux, un flottement dans les hauts parleurs.
« Les voyageurs pour Rennes ayant montés dans la rame sont priés de descendre et d’attendre sur le même quai celle qui part pour Rennes ! », un peu d’attente pour permettre la manœuvre des voyageurs qui se sont trompés. Prochaine étape, Lison. Durant le parcours le chef de train annonce que les éventuels voyageurs restants dans ce train et en partances pour Rennes, sont invités à descendre en gare à Lison et à attendre la rame de leur destination.
 Durant le parcours, le ciel est bleu et parfois envahi par des nuages bien lourds, bien gras, ils sont repus et bientôt, quelque part ils s’allègerons de leur trop-plein.




 

Impressions… (aller)

Partager cet article

Repost0

Au détour d'une balade...

Publié le par covix

Au détour d'une balade...

PORTRAIT D'UNE STAR!

... la rencontre avec quelques amis de l'Homme.

Au détour d'une balade...
Au détour d'une balade...
Au détour d'une balade...
Au détour d'une balade...
Au détour d'une balade...

Partager cet article

Repost0

Transhumances!!!

Publié le par covix

Transhumances!!!

Le paysage défile dans une transhumance entre ciel et terre, impression Toscane en variation de verts et couleurs de d’ocres de Sienne. Tout semble propre, aligné, pas un cheveu ne dépasse. La rame file dans ce monde chatoyant, ciel bleu, extravagance su soleil sur ses vallons coupés par l’ombre des nuages étalant leurs formes gracieuses comme des âmes sur une plage.

Transhumance, après l’escale ensoleillée, venteuse, orageuse, au crachin normand entre Saône et Rhône précédée d’une semaine en Pyrénées, toujours aussi belles. Le soleil au rendez-vous, sauf pour le jour du Donjon des aigles, c’est comme cela ! Saint-Jean-de-Luz nous accueillit, sa plage, baignade en océan, reprendre la route, enfin les rails…Tout est possible..., vous connaissez la suite, travaux suite à la collision, la rame entre Bayonne et Toulouse est annulé, changer d’horaire… mais … celle qui la remplace (2h plus tôt) accuse un retard de 20 minutes ! alors le chef de gare nous invite à monter dans celui qui arrive, juste deux minutes pour sauter dans le train ! La correspondance finalement ne sera pas trop longue ! puis le TGV vers Lyon…

Transhumance avec le TGV vers Paris. Métro, gare Saint-Lazare le bizarre intercité entre Paris et Cherbourg. Je dis bizarre, soit cela est dû à la presqu’île du Cotentin ! il faut avoir le pied marin pour circuler dans les wagons, s’accrocher aux branches… aux dossiers des sièges à chaque pas !, à moins que.. à une certaine époque, les poseurs de voies n’aient abusé du jus de pomme accompagnant le café !! Bref l’arrivée dans un soleil venteux où les nuages passent plus vîtes qu’une formule 1. Cela sera la tendance du séjour, nuages, vent, soleil et parfois une averse, la chaleur malgré tout ne donne pas rendez-vous comme elle le fit entre la fin mai et le début Août. Une bonne rincée m’a offert une rhinite en souvenirs, accompagné d’un début de bronchite, bien sur, un week-end quand tout est fermé, près de trois cents mouchoirs en papiers envoyés à la poubelle ! Lundi passage à la pharmacie, ouf c’est enrayé, mais le pire c’est que ma mère en a hérité, et là c’est plus désagréable, elle n’en a pas besoin… Ah ! ces changements d’air ! lol.

Heureusement j’avais programmé le mois et le début septembre pour le blog, l’archaïsme de la connexion me rappel le bon temps des modems à 300 bauds/secondes, c’était au temps de la préhistoire de l’informatique ! pas si vieux pourtant… tout vas si vite.

Un clin d’œil quand même pour Dame Mauve qui fêta une année nouvelle le 20Août, bien sur je ne l’avais pas oublié.

tout à une fin il parait, celle de l’escapade normande arrive, laissant derrière moi une nouvelle tapisserie dans la salle de bain et les toilettes. Nouvelle aventure sur les rails, Ter vers Caen, Intercité entre Caen et paris Saint-Lazare, métro , TGV vers Lyon, il est pas loin de minuit quand je franchis la porte de l’appartement.. L’automne semble marquer sa présence, le lundi en Normandie il tomba enfin une bonne drache très fine toute la journée, le mardi plus cool, je la retrouve à Caen et surtout en force à Paris. A l’arrivée lyonnaise la température est déjà plus haute ! mais pas de quoi pavoiser. Mercredi entre nuages et soleil, jeudi éclatant vendredi menaçant, le soir confirme, le ciel pleur ses larmes de pluie, il fait quand même 25 degrés.

Voilà un peu de nouvelles, maintenant il me faut reprendre le collier de la radio, mercredi la première de la saison pour pluriel gay.

Covix-lyon©29/08/2014

Transhumances!!!Transhumances!!!
Transhumances!!!
Transhumances!!!Transhumances!!!Transhumances!!!

Partager cet article

Repost0