Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lady

Mardi poésie chez Lady Marianne

Publié le par covix

 

 

Lady Marianne..

 

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut,
Lady publie nos liens
OU
Zaza nous propose le thème! 

Chute des feuilles

--- 

 

 

 " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme!

  Pour ce défi de Lady, il m'a laissé dans l'attentisme.

    D'une lueur venue éclairer l'horizon, 

   La folle aventure des mots que nous écrivons.

   Pour ce défi, donc, plonger dans les lueurs des mots de la poésie est comme la vérité au fond du puits, mais il arrive que le seau remonte son lot."

B.Cauvin

Les jardins: l'automne.
 
... Bientôt les aquillons
Des dépouilles des bois vont joncher les vallons:
De moment en moment la feuille sur la terre
En tombant interrompt le rêveur solitaire.
Mais ces ruines même ont pour moi des attraits.
Là, si mon coeur nourrit quelques profonds regrets,
J'aime à mêler mon deuil au deuil de la nature;
De ces bois desséchés, de ces rameaux flétris,
Seul, errant, je me plais à fouler les débris.
Ils sont passés, les jours d'ivresse et ed folie:
Viens, je me livre à toi, tendre mélancolie;
Viens, non le front chargé de nuages affreux,
Dont marche enveloppé le chagrin ténébreux,
Mais l'oeil demi-voilé, mais telle en automne
A travers des vapeurs un jour plus doux rayonne;
Viens, le rgard pensif, le front calme, et les yeux
Tout prêts à s'humecter de pleurs délicieux.
 
Jacques Delille.

22 juin 1738--2 mai 1813.

Pour en savoir plus... ICI

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Lady, Mardi, Poésie, Défi

Partager cet article
Repost0

Petit jeu de lettres de Lady...#225

Publié le par covix

 

 

Lady nous propose 14 LETTRES.

PLURIEL pour avoir une lettre de plus

 

 Prise de possession d'une terre qui
se faisait par délivrance d'un brin de paille ou fétu
qu'on désignait par  ???? seigneuriale. 

 

 

Voici les lettres

 

A E I I O U C F N N S S T T

 

Mot soufflé par Lilousoleil
dans expressions pittoresques

 

 

Le mot est.

 

MEPHISTOPHELES

 

Des anagrammes

 

CONTINUISTES, INFESTATIONS, TENSIOACTIFS, 

COTISSAIENT, ECUSSONAIENT, ENONCIATIFS, INSOUCIANTE,

ACONITINES, ANTITUSSIF, CANONISTES, CAUTIONNES,

FINISSANTE, INSISTANCE, SANCTIFIES, TONIFIANTS, UNISSAIENT,

ACENSIONS, ASCENSION, CANNOISES, COUSSINET, ECOUTANTS, FAUSTIENS, INACTIONS, INCESSANT, INFUSIONS, NATOUFIEN, NUISANCES, ONANISTES, SAINTFOINS, STOICIENS, TUNISIENS, TOUSSAINT, UNIONISTE,

ACONITS, ANCIENS, CAISSON, CANETON, ECUSSON, ENFANTS, FACTION, FANIONS, FAUSSET, INACTIF, INFANTE, INOUIES, NANTIES, NUANCES, OASIENS, ONUSIEN, OUATINE, SAISINE, SATINES, SCOUTES, SONNETS, TACITES, TAOISTE, TENSION, TEUTONS, TOSCANE, UNICITÉ, UNISSON, ETC.

 

 

ELUCUBRATION.

 

- Dis donc Charles, tu ne vas pas prendre possession de moi avec ce concept des infestucations seigneuriales. Je ne suis pas une terre de Toscane.

- C’est vrai mon gars, mais depuis que Sa Majesté a rejoint le clan des onanistes et que la journée finissante, il te légua, avec insistance,  à mon service.

- C’est une offre qui casse mon ascension, par la même occasion.

- Rassure toi, Sa Majesté veille toujours sur toi, tu restes son meilleur favori. Il m’a laissé entendre qu’il allait œuvrer à sa succession, infant si possible mais une infante fera l’affaire, et pourquoi pas les deux, le choix du roi en quelque sorte.

Après, mon petit fausset, tu le retrouveras et pour l’instant c’est de mon devoir de veiller sur toi…

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Le tableau du samedi... 199

Publié le par covix

 

Pour la communauté, Le tableau du samedi ,

gérée par Lady Marianne.

 

Promenades d'automnes et dérivés,  

proposé par Amande douce

ou

participation libre

 

 Pour  cette 199e participation,

Je vous présente une oeuvre de .

Hans Anderson Brendekilde

 (1857-1942)

Chemin boisé en automne.

 

 

Partager cet article
Repost0

Mardi poésie chez Lady Marianne

Publié le par covix

 

 

Lady Marianne..

 

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut,
Lady publie nos liens
OU
Colette nous propose le thème! 

Octobre et dérivés

--- 

 

 

 " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme!

  Pour ce défi de Lady, il m'a laissé dans l'attentisme.

    D'une lueur venue éclairer l'horizon, 

   La folle aventure des mots que nous écrivons.

   Pour ce défi, donc, plonger dans les lueurs des mots de la poésie est comme la vérité au fond du puits, mais il arrive que le seau remonte son lot."

B.Cauvin

Octobre est doux...

 

Octobre est doux. - L'hiver pélerin s'achemine

Au ciel où la dernière hirondelle s'étonne.

Rêvons... le feu s'allume et la bise chantonne.

Rêvons... le feu s'endort sous la cendre d'hermine.

 

L'abat-jour transparent de rose s'illumine.

La vitre est noire sous l'averse monotone.

Oh! le doux <<remember>> en chambre d'automne,

Où des trumeaux défunts l'âme se dissémine.

 

La ville est loin. Plus rien qu'un bruit sourd de voitures

Qui meurt, mélancolique, aux plis lourds des tentures...

Formons des rêves fins sur des miniatures.

 

Vers de mauves lointains d'une douceur fanée

Mon âme s'est perdue; et l'Heure enrubannée

Sonne cent ans à la pendule surannée...

 

(Au jardin de l'infante)

Albert Samain 

 

Albert Samain ( 3 avril 1858- Lille et décède  le 18 août 1900 Magny-les Hameaux).

Il a 14 ans quand son père décède. Il quitte ses études et commence à travailler pour subvenir à sa famille. En 1880, il est envoyé à Paris où il décide de rester. Il occupera des petits boulots successifs, puis il entrera à la préfectureture de la Seine. C'est à cette époque qu'il commence à écrire ses poèmes. Il participera à la création du Mercure de France et il sera publié pour la 1ere fois e, 1893. Son recueil, Au jardin de l'infante, rencontre un grand succès. François Coppée dans une éloge dira de lui qu'il est "le poète d'automne et de crépuscule". Albert Samain est influencé par Baudelaire et Verlaine. Il sera aussi le premier à écrire des sonnets de quinze vers.

Pour en savoir plus... ICI

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Lady, Mardi, Défi, Octobre, Poésie

Partager cet article
Repost0

Petit jeu de lettres de Lady...#230/234

Publié le par covix

 

 

Lady nous propose 14 LETTRES.

 

Un des sept princes de l'enfer,
incarnant parfois le diable sur terre.

 

Voici les lettres

 

E E E I O H H L M P P S T 

 

 

Le mot est.

 

MEPHISTOPHELES

 

Des anagrammes

 

HEMOPHILES, POLEMISTES, 

EPISTEMES, EPITHEMES, EPSOMITES, PHOSPHITE, POÉTISEES, SEPTIEME,

EMISSOLE, EOLITHES, HOPLITES, LEPISMES,  METISSEE, OISELETS, SIMPLETS, SPOLIEES, THEISMES,

ELIMÉES, ELOISES, EPEISTE, HELIEES, HOSTILE, IMPLOSE, LISTEES, MELOPEE, OSSELET, PELISSE, PILOTEE, PIOLETS, SETOISE, SOLISTE, TEMPLES, ETC

 

 

ELUCUBRATION.

 

 

 

Mélopée pour des polémisteS,

Épistème d’un diable imaginairE,

Poétisées cent fois les reines de l’irréeL,

Histoires noires pour l’homme sa craintE,

Isolé de l’amour pouvant se payer casH,

Soliste lamentation du diable en troP,

Temples des regrets sans vidéO,

Oiselets, icônes de l’âme s’envolanT,

Pelisse sur l’épaule cherchant des éolitheS,

Hoplite, sa tromperie, son rêve aboutI',

Epéiste, habile, avant le soleil au zénitH,

Listées les âmes prisent en contrechamP,

Epithèmes déposés en sagesse convertiE

Sétoise ailée hors de l’enfer, au diable son hareM.

 

B.Cauvin@26/09/2019

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Le tableau du samedi... 198

Publié le par covix

 

Pour la communauté, Le tableau du samedi ,

gérée par Lady Marianne.

 

Vue des villes- Monuments, etc, proposé par Monica Breiz

ou

participation libre

 

 Pour  cette 198e participation,

Je vous présente une oeuvre de .

Arthur Raoul Duquenne

 ( 13 avril 1834-Paris- 24 mai 1909 - Morlaix)

 

Scène de labourg dans un paysage valloné

1888.

 

Partager cet article
Repost0

Mardi poésie chez Lady Marianne

Publié le par covix

 

 

Lady Marianne..

 

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut,
Lady publie nos liens
OU
Mamykool nous propose le thème! 

Autonme et dérivés

--- 

 

 

 " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme!

  Pour ce défi de Lady, il m'a laissé dans l'attentisme.

    D'une lueur venue éclairer l'horizon, 

   La folle aventure des mots que nous écrivons.

   Pour ce défi, donc, plonger dans les lueurs des mots de la poésie est comme la vérité au fond du puits, mais il arrive que le seau remonte son lot."

B.Cauvin

 

L'AUTOMNE

 

Salut! bois couronnés d'un reste de verdure!

Feuillages jaunissants sur les gazons épars!

Salut, derniers beaux jours! Le deuil de la nature

Convient à la douleur et plaît à mes regards!

 

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,

J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,

Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière

Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois!

 

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,

À ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,

C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire

Des lèvres que la mort va fermer pour jamais!

 

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,

Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui,

Je me retourne encore, et d'un regard d'envie

Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui!

 

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,

Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau;

L'air est si parfumé! la lumière est si pure!

Aux regards d'un mourant le soleil est si beau!

 

Je voudrais maintenant vider jusqu'à la lie

Ce calice mêlé de nectar et de fiel!

Au fond de cette coupe où je buvais la vie,

Peut-être restait-il une goutte de miel?

 

Peut-être l'avenir ne gardait-il encore

Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu?

Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore

Aurait compris mon âme, et m'aurait répondu?...

 

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire;

À la vie, au soleil, ce sont là mes adieux;

Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu'elle expire,

S'exhale comme un son triste et mélodieux.

 

Méditations poétiques

Alphons de Lamartine. 

 

 

 

 

Publié dans Lady, Mardi, Poésie, Défi

Partager cet article
Repost0

Petit jeu de lettres de Lady...#229/233

Publié le par covix

 

 

Lady nous propose 12 LETTRES.

 

Style de chant a cappella, provenant des Zoulous d’Afrique du Sud,
popularisé par Solomon Linda et sa chanson Mbube

 

Voici les lettres

 

A A A I I I Y C H M S T 

 

Le mot est.

 

ISICATHAMIYA

 

Des anagrammes

CHATIAIS, MATCHAIS,

CHTIMIS, TAMISAI,

ACHATS, AMATIS, SCIAIT, YATHTS,

CAMAS, CHAIS, HAMAC, MAYAS, SHAMA, THYMS, 

ACTA, AISY, AMIS, SATI, SMIC, TICS, YAMS, 

AAS, ASA, HIC, ICI, MAC, SAC, ETC.

 

 

ELUCUBRATION.

 

Isis n’en croirait pas ses oreilles en écoutant ces chants, 

Son venu d’ailleurs et qui résonne en tête,

Isis aimerait que ses fidèles soient aussi éloquents,

Camas, hybride animal, digne d’un dahu !

Asa, roi ou sensibilité, c’est le choix du photographe.

Tics (des) à créer les fous rires de l’auditoire,

Hamac bienvenu pour une sieste sous les palmiers,

Amis autour d’un thé sous la tente du bédouin,

Mac oublié pour mieux apprécier l’univers,

Ici, on n’en ressent pas l’utilité,

Yachts du désert pour nous mouvoir dans ces vagues,

Amatis d’une pierre sacrée à contempler.

 

B.Cauvin@17/09/2019

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Le tableau du samedi... 197

Publié le par covix

 

Pour la communauté, Le tableau du samedi ,

gérée par Lady Marianne.

 

Les labours proposé par tOrtue

ou

participation libre

 

 Pour  cette 197e participation,

Je vous présente une oeuvre de .

Arthur Raoul Duquenne

 ( 13 avril 1834-Paris- 24 mai 1909 - Morlaix)

 

Scène de labourg dans un paysage valloné

1888.

 

Partager cet article
Repost0

Mardi poésie chez Lady Marianne

Publié le par covix

 

 

Lady Marianne..

 

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut,
Lady publie nos liens
OU
Lady m'invite à proposer un thème! 

Couleurs de septembre, ciel, soleil,etc

--- 

 

 

 " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme!

  Pour ce défi de Lady, il m'a laissé dans l'attentisme.

    D'une lueur venue éclairer l'horizon, 

   La folle aventure des mots que nous écrivons.

   Pour ce défi, donc, plonger dans les lueurs des mots de la poésie est comme la vérité au fond du puits, mais il arrive que le seau remonte son lot."

B.Cauvin

 

  Je cherchais une poésie sur les blés, les chaumes, septembre, quand j'ai reçut l'invitation de Lady.

 Ma visite sur le net me fit découvrir ce poème qui me donna l'inspiration du thème. Par la même occasion, pour ne pas dire en même temps!!! je découvrais un auteur.

Les Soleils de Septembre.

 

Sous ces rayons cléments des soleils de septembre
Le ciel est doux, mais pâle, et la terre jaunit.
Dans les forêts la feuille a la couleur de l'ambre;
L'oiseau ne chante plus sur le bord de son nid.
 
Du toit des laboureurs on fui les hirondelles;
La faucille a passé sur l'épi d'or des blés;
On n'entend plus dans l'air des frémissemenst d'ailes;
Le merle siffle seul au fond des bois troublés.
 
La mousse est sans parfum, les herbes sans mollesse;
Le jonc sur les étangs se penche soucieux;
Le soleil, qui pâlit, d'une tiède tristesse
Emplit au loin la plaine et les monts et les cieux.
 
Les jours s'abrègent; l'eau qui court dans la vallée
N'a plus ces joyeux bruits qui réjouissaient l'air;
Il semble que la terre, et frileuse et voilée,
Dans ses premiers frissons sente arriver l'hiver.
 
Ô changeantes saisons! ô lois inexorables!
De quel deuil la nature, hélas! va se couvrir!
Soleils des mois heureux, printemps irréparables,
Adieu! ruisseaux et fleurs vont se taire et mourir.
 
Mais console-toi, terre! ô Nature! ô Cybèle!
L'hiver est un sommeil et n'est point le trépas;
Les printemps reviendront te faire verte et belle;
L'homme vieillit et meurt, toi, tu ne vieillis pas!
 
Tu rendras aux ruisseaux, muets par la froidure,
Sous les arceaux feuillus leurs murmures chanteurs;
Aux oiseaux tu rendras leurs nids dans la verdure;
Aux lilas du vallon tu rendras ses senteurs.
 
Ah! des germes captifs quand tu fondras les chaînes,
Quand, de la sève à flots épanchant la liqueur,
Tu feras refleurir les roses et les chênes,
Ô Nature! avec eux fais refleurir mon coeur!
 
Rends à mon sein tari les poétiques sèves,
Verse en moi les chaleurs dont l'âme se nourrit,
Fais éclore à mon front les gerbes de mes rêves,
Couvre mes rameaux nus des fleurs de mon esprit.
 
Sans l'ivresse des chants, ma haute et chère ivresse,
Sans le bonheur d'aimer, que m'importent les jours!
Ô Soleils! ô printemps! je ne veux la jeunesse
Que pour toujours chanter, que pour aimer toujours!
 

Auguste Lacaussade (Poèmes et paysages)

 

Auguste Lacaussade est né à Saint-Denis en l'Île Bourbon le 17 février 1817.(Île de la Réunion)

Son père était un avocat bordelais et sa mère une esclave affranchie. Ses parents n'étaient pas mariés.

 Ses origines lui barrèrent la porte du collège Royal des Colonies et à 10 ans il part faire ses études à Nantes.

  Une fois ses études terminées, il retourne à la Réunion durant deux années. Puis il décide de venir à Paris où il combattra en faveur de l'abolition de l'esclavage.

Il sera secrétaire de Sainte-Beuve.

 Il écrira dans la revue des deux mondes et dans la revue de Paris.

 Il obtient le prix Bordin pour Poèmes et Paysages. 

Le 31 juillet 1897 il décède à Paris et sera inhumé au cimetière du Montparnasse le 2 août de la même année.

 En févier 2006, ses restes seront transférés au cimetière paysager d'Hell-Bourg à La Réunion.

 

 

 

 

Publié dans Lady, Défi, Poésie, Mardi

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>