Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

hiver

Mardi en Poésie

Publié le par covix

 

 

 

 Je garde le souvenir de Lady Marianne  en ce mardi poésie.
Continuons le défi, Lady reste avec nous.

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut.
 
 
En ce mois de décembre, quelques poèmes autour de Noël. 

 

 " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme!
 Il m'a laissé dans l'attentisme.
 D'une lueur venue éclairer l'horizon, 
 La folle aventure des mots que nous écrivons.
   Pour ce défi, donc, plonger dans les lueurs des mots de la poésie est comme la vérité au fond du puits, mais il arrive que le seau remonte son lot."
B.Cauvin
 "Derrière nous le soltiste d'hiver,

les nuits vont se consumer

comme la bûche dans la cheminée,

avec le temps qui passe,

elle devient de moins en moins imposante..."

 

Soleil d'hiver.

 

Il est midi. Un parc.

L'hiver. De blancs sentiers;

des monticules symétriques,

des branches squelettiques.

 

Dans la serre chaude,

des orangers en pot,

et dans son tonneau, peint

en vert, le palmier.

 

Un petit vieillard

dit à son vieuxmanteau:

"Le soleil, quelle splendeur

ce soleil!..." Les enfants jouent.

 

L'eau de la fontaine

coule, glisse et rêve,

Léchant, quasi muette,

la pierre vert-de-gris.

Antonio Machado.

 

 

Pour mieux connaître sa légende... ICI

 

 

 

 

 

Publié dans Mardi, Poésie, Hommage, Hiver

Partager cet article
Repost0

Décembre

Publié le par covix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Décembre, clin doeil, Hiver, Fêtes

Partager cet article
Repost0

Extrait de poésie.

Publié le par covix

Roland Tixier est né à Lyon en 1946. Poète mais aussi créateur de spectacle pour un jeune public, notamment " La valise mystérieuse"

Quelques uns de se poèmes que j'ai extrait du recueil qui a été monté au édition La passe du vent.

Ce livre de poésie retrace un parcours depuis ses premiers textes jusqu'aux plus récent.

Comme le souligne Bernard Barthuet qui en fait la préface, ils sont proches de la forme de Haïku.

Second extrait du dernier paragraphe.

Un temps d'hiver

( ….

Décembre à nouveau

haie des souvenirs

néons roses du métro

-------

Métro jour de Noël

ma voisine a la bonne idée

d’éplucher une mandarine

------

Trente et un décembre

serpillières et balais

faire place nette

------

Fêtes dans la ville

on change d’année

le temps est aux regrets

-------

Premières minutes

de l’année nouvelle

au dehors déjà des cris

-------

Premier jour de l’an

rien ne semble troubler

les pigeons de la place

…. )

Un temps d’hiver

« Un temps d’hiver»

Roland Tixier

Ed La passe du vent

Collection Poésie.

Foto du 05/05/2014 prise à la roseraie du Parc de la Tête d'or (Lyon)

Foto du 05/05/2014 prise à la roseraie du Parc de la Tête d'or (Lyon)

Partager cet article
Repost0

Extrait de poésie.

Publié le par covix

Roland Tixier est né à Lyon en 1946. Poète mais aussi créateur de spectacle pour un jeune public, notamment " La valise mystérieuse"

Quelques uns de se poèmes que j'ai extrait du recueil qui a été monté au édition La passe du vent.

Ce livre de poésie retrace un parcours depuis ses premiers textes jusqu'aux plus récent.

Comme le souligne bernard Barthuet qui en fait la préface, ils sont proches de la forme de Haïku.

Ces premiers extraits sortent du deuxième paragraphe.

Pour ainsi dire

(…..

Frein à main

Self-service

Hit-parade

-------

Clefs de contact

Au fond des poches.

------

Trois pigeons gris

Sur le trottoir

------

Dans le brouillard

les titres

les signes du soir.

….. )

Un temps d’hiver

« Pour ainsi dire »

Roland Tixier

Ed La passe du vent

Collection Poésie.

Roseraie de la Tête d'or, foto prise le 05/05/2014

Roseraie de la Tête d'or, foto prise le 05/05/2014

Publié dans Poésie, Roland Tixier, Hiver

Partager cet article
Repost0

Mélodie d'hiver!

Publié le par covix

Mélodie d’hiver !

Les frimas s’abattaient au cœur des brumes de la fin novembre,

A moins que cela ne soit celles du début décembre.

Qu’importe, depuis que le ciel était tombé en sombre humeur,

Il avait le goût des jours qui se meurent.

Lugubre chant du corbeau noir dans le brouillard,

Odeur d’un feu de bois et de soupe au lard.

Gris, noirs sont les nuages tissant leurs toiles,

Vent capricieux agitant les voiles !

Le fond de l’air véhicule l’humidité blanche,

Le soir (point de différence entre lui et le jour) son écran noir se déhanche.

Il fait bon au coin de l’âtre à tourner les pages des nouvelles moins fraiches que le temps,

Au coin de la cheminée mijote le ragoût dans un imperceptible bouillonnement,

La nuit nous avale dans la lenteur du moment,

Jouir du silence qui s’abat dans son mouvement.

Matin d’hiver, où toute humeur semble étouffée,

Les corps redressés admirent l’œuvre de la fée,

Scintillement de millions d’étoiles tombant des nuées,

Danse lente dans sa pesanteur vers le sol s’allonger,

Les arbres nus ont changé leurs parures, vêtus des cristaux givrés,

Tout a vieillît, cours, chemins, prés,

De sa toison blanche c’est couronné,

Matin d’hiver au souffle chanteur d’Eole, voltigeur cadencé.

Suspension rêveur du maître couchant sa palette blanche,

Au cœur de l’esprit en errance.

La toile se laisse caresser en amoureuse,

Des touches légères des pointes neigeuses.

Matin d’hiver amant aux joies de la tendresse,

Matin d’hiver amant de la paresse.

Matin d’hiver, mélodie de Schubert au violoncelle,

Ave María éclatante d’étincelle.

Covix-lyon©25/04/2014
8 Janvier 2010 en Normandie…

8 Janvier 2010 en Normandie…

J'avance dans l'hiver à force de printemps.

Charles Joseph de Ligne

Partager cet article
Repost0