Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

15 articles avec histoire

Les hommes du jour.

Publié le par covix

 

 

 

  Vous avez remarqué comme l’un des sujets majeurs de nos conversations, de nos échanges est porté sur la météo.

   Cet hiver qui ne finit pas ses valises pour aller en vacances pendant 9 mois, bon sans, tu en as de la chance, laisse ta place au printemps pour qu’il fasse son boulot.

    Tout ça pour en arriver à un article dans le Progrès de Lyon du dimanche 18 mars dernier.

  Le physicien Suédois Andres Celsius inventa l’une des premières échelles centigrades, nous le savons tous.

 Attention, je vais faire du macronisme, en même temps ! entre la Presqu’île lyonnaise et le bourg de la Guillotière (encore dans le Dauphiné) le mathématicien Jean-Pierre Christin et le maître-verrier Pierre Casini ont réussi à élaborer un nouvel instrument précis de mesure des températures.

  L’histoire fait très peu référence à cette invention majeure du XVIII e siècle par ces deux Lyonnais.

   Casini en tant que maître-verrier, l’un des rares avec son homologue de Paris, et J-P Christin ont mis au point ce thermomètre au mercure, rendons à César, plutôt Fahrenheit qui l’inventa mais avec des graduations correspondant à ses calculs de températures.

     Casini qui tenait boutique à la Guillotière vit son commerce prospérer et ce sont surtout les éleveurs de Bombyx pour la culture de la soie qui en a fait la renommée.

 Les médecins aussi commencèrent à l’utiliser pour mieux saisir la fièvre des patients et les météorologistes de l’époque pour mieux évaluer les relevés de températures.

   En 1744 l’Almanach de Lyon l’utilisera pour donner les températures et devant la pertinence des résultats, l’opération sera suivie les années suivantes.

   Aujourd’hui, alors que le mercure a cédé la place au digital, nous ne pouvons que penser à cette  invention de J-P Christin et P.Casini.

  Il semble qu’il ne reste qu’un seul exemplaire de ce thermomètre et il est au Musée des sciences de Londres.

 D’après un article du Progrès du 18 mars 2018.

 

« Pour construire un bon instrument, le mercure y sera préférable à l’esprit du vin.

Jean-Pierre Christin.

 

http://www.sciencemuseum.org.uk/

 

Publié dans Lyon, Histoire, ma ville

Partager cet article

Repost0

Des pas dans la ville, Lugdunum, d'hier et d'aujourd'hui

Publié le

 

 

    Place Confort jusqu'en 1782. elle deviendra plus tard place des Jacobins, en rappel du couvent des Jacobins qui devait disparaître.

 Un intermède durant la révolution où elle prit le nom de place de la Fraternité en compagnie de sa voisine la place Bellecour qui devint place de l'Égalité.

 Sous Louis-Philippe, elle devient place de la Préfecture qui occupe les bâtiments des Jacobins.

 Sous Napoléon III elle sera Place de l'Impératrice, c'est enfin, après la chute de l'Empire et le retour de la République qu'elle devient place des Jacobins.

 

La construction de la fontaine est décidé en 1877

 Les personnages, (Hippolyte Flandrin, Gérard Audran, Guillaume Coustou et Philibert Delorme)le premier est taillé à Paris les trois autres à Lyon.

Ils seront installés et l'inauguration aura lieu le 14 juillet 1785.

 

 

 

Travaux de réhabilitation de la place.

Son actualité.

 

* Hipolyte Flandrin, (1809-1864) est un peintre français.

 Gérald Audran, (1640-1703) est un graveur dessinateur.

Guillaume Coustou,(1677-1746) est un sculpteur et peintre.

Philibert de l'Orme (Delorme), (1514-1570) est un architecte français de la Renaissance.

 Leur point commun, en dehors des arts,  est d'être né à Lyon.

 

Publié dans Lyon, Lugdunum, Place, Jacobins, Histoire

Partager cet article

Repost0

Mi-janvier!

Publié le par covix

Mi-janvier!

  Il n’y a pas de main qui tienne les outils.

Pourtant de la braise rouge, le métal bleuit, blanchit.
 Son éclat s’étale sur les murs de la ville, ils en sont jaune paille ou orangés.
  L’astre de jour naissant sourit à la ville, sa lueur blanche, bleue, perçant l’azur de l’éther ponctué de quelques volutes, plus ou moins brunes, de la brume  se dissipaient dans le décor matinal.
   Nous sommes à la mi-janvier, pas encore, il faut attendre que midi sonne ses douze coups  pour que la bascule vers l’autre moitié du mois se fasse. 
  Il en est de même pour ce vendredi 15 dont les minutes  de la sieste prennent le temps de la langueur des heures attendues.
  Doucement elles défilent et le ciel s’assombrit. Ce n’est pas encore la fin du jour, le voile noir étoilé n’est pas étiré par les mains de Chronos, les lucioles de la nuit ne s’animent pas pour le plaisir du regard.
 Non, c’est le cœur de l’après-midi, la bise accompagne la venue de l’autre versant du mois. Elle est là, légère mais piquante, un ciel de neige pour compagnon.
 Un peu d’eau lave les rues.
 La nuit arrive, elle prend son quartier. Avec un jeune ami, nous devisons de tout et de rien, les heures passent. 
 Il est environ 22 h. Un regard par la fenêtre, une danse de papillons dans les phares d’une automobile sur le parc de stationnement. Autre vue, celle des capots, des toits, de véhicules recouverts d’une pellicule blanche, un tulle qui les habille !
 Je vois dans ces yeux qui brillent, le désir de sortir, de jouer avec les flocons de neige. Sa jeunesse l’y invite.
 C’est un peu ce qui m’anime aussi, mais il est loin le temps où l’air humide au parfum de la neige tombant dans les environs avant de venir blanchir la cour.
  Elle viendra chez nous, c’est certain et le bonhomme, avec sa carotte, son foulard et le béret sur la tête, un balai de paille de riz au bout du bras, prenant sa place dans cette cour, le chien intrigué aboie sur ce personnage, de lui, inconnu. 
  C’était avant-hier dans un village de Haute-Saône, là vendredi dernier, des gros flocons bien gras voltigent, plutôt choient des nuées. La fine pellicule ne tiendra pas longtemps, juste un court passage neigeux pour nous rappeler que nous sommes en janvier au cœur de l’hiver.
 Au matin du samedi seul les toits des immeubles, sur les hauteurs autour de la ville, marquent la signature blanche de ce passage de la neige. 


 

Mi-janvier!

Il y a peu, je regardais la lune par la fenêtre et je m'apperçu que l'ombre de la plante était en reflet dans la vitre, la lune entre ses feuilles. 

Je pris l'APN et voilà la lune dans mon pot de fleur!

 

Partager cet article

Repost0

Un homme tranquille…4

Publié le par covix

Un homme tranquille…4

  Il n’était pas loin de midi quand le capitaine arriva en compagnie d’un huissier qui apposa les scellés sur la porte de l’appartement, laissant ce dernier dans son mystère.

- Il se peut que nous y revenions, dit Marco à sa consœur de la scientifique.

- C’est prévu, l’huissier fera ce qu’il faut, coupa le capitaine.

 Marco monta à l’étage supérieur, sonna à la porte de l’appartement des petits vieux, il entra sur l’invitation du monsieur, installé au salon, il posa quelques questions et nota les réponses sur son carnet, il les salua en s’excusant du dérangement, il retrouve son bureau.

- Jean-Fabrice Lanon. Tu parles d’un nom, il a dû en subir des railleries !

- J’imagine, je suis bien placé pour cela répondit Marco.

- J’avais oublié.

- C’est mieux ainsi.

 Marco, tenant un sandwich d’une main la bière sur le bureau, commença à éplucher chaque photo, note les noms reportés au dos, relève l’adresse de son job. – Je vais commencer par là se dit il –

- Tu reçois la fille du 7e.

- Oui.

- Bien, je vais voir où travaillait la victime.

 Marco enfourcha sa moto, il préfère ce moyen de transport à celui de la voiture banalisée, plus pratique, plus agile, c’est son credo. Le commandant avait bougonné, mais dans son fond intérieur, il se dit que finalement cela lui libérait un véhicule et dans cette période de budget serré, cela n’était pas si malvenu, il autorisa Marco à utiliser sa moto.

 Il arriva en périphérie de la ville, une de ces innombrables zones d’activité, des bâtiments du tertiaire, des P.M.E de l’industrie et quelques enseignes de bricolages, de mobiliers, une logistique, etc. Un lieu de restauration rapide,  bien situé au carrefour de la zone. Il entra dans un immeuble de verre et de béton, une banque dans le hall d’accueil, derrière une hôtesse standardiste, au mur les noms de multiples sociétés occupantes des étages. Il reconnu celle qu’il venait visiter. Il y avait aussi une sorte de huissier qui s’occupait de répartir le courrier dans les casiers servant de boîtes à lettres et qui guidait les visiteurs.

- Bonjour, je rends visite à « Message and Co ».

- Bonjour, de la part ?

- Marco Petitetête, j’ai prévenu de mon passage.

 Elle pianote sur le clavier.

- Monsieur Petitetête est dans le hall, oui, entendu.

- Deuxième étage à droite au fond du couloir, on vous attend.

- Merci, Mademoiselle.

L’huissier lui remit un badge qu’il épingla sur sa veste.

- Au faîte ! Connaissez-vous monsieur Lanon ?

- Oui, bien sûr, il travaille justement où vous allez, ah ! mais je ne l’ai pas vue ce matin, peut-être est-il parti en congé !

- En quelque sorte.

 

Partager cet article

Repost0

république socialiste!

Publié le par covix

république socialiste!

De 1948 à 2014, la manière socialiste de traiter les grèves, revendications, la réponse à l’évolution du temps comme à Notre Dame des Landes ou Sivens, en passant par la répression en Algérie.

Maggie a du s’inspirer du gouvernement français de 1948 (socialiste) pour mater la grève des mineurs au royaume unis.

Ici en 1948, Jules Moch ministre Socialiste de l’intérieur envoi l’armée et les CRS, donne l’ordre de tirer sur les grévistes, des morts, des blessés, il rempli les prisons et licencie 3000 mineurs, ils seront mis en liste noire, interdiction aux entreprise d’embaucher les grévistes des mines !

Le dénouement pointe son nez, 17 famille seront indemnisés de 30000€, Pierre Moscovici débloqua les indemnités après moult procès, Mme Taubira souhaite, demande, que toutes les familles soient indemnisées, les ayants droits compris, la lutte juridique continu.

François Mitterrand, ministre de l’intérieur, puis garde des Sceaux lors du début de la guerre d’Algérie joue au grand écart, plutôt favorable à une certaine autonomie de l’Algérie, il est confronté au défenseur de l’Algérie française, en tant que garde des Sceaux, il a le pouvoir de transformer une condamnation à mort en prison, le militant communiste Fernand Iveton du Parti Communiste Algérien sera guillotiné à Alger, il a été condamné à mort par le tribunal D’Alger parce qu’il prônait l’indépendance de l’Algérie, de même il couvre 45 condamnations à mort un peu expéditive…

Là encore en 2014, c’est un jeune, Remi Fraisse, qui perd la vie sous les assauts des forces de l’ordre.

Une drôle de façon de concevoir le dialogue…

Les balles, les chars, la guillotine, et les grenades offensives…

C’est la république socialiste !

répression de la grève des mineurs de 1948
répression de la grève des mineurs de 1948

répression de la grève des mineurs de 1948

Publié dans certains regards, histoire

Partager cet article

Repost0

Cela c'est passé… un 26 juillet

Publié le par covix

Cela c'est passé… un 26 juillet

Billet de l'été

Pas d'éphéméride, juste un oeil au hasard sur des évènements juilletistes au cours du temps qui galope sur la mémoire de l'histoire.

657… bataille de Siffin. Ali, gendre du prophète Mahomet , quatrième calife. Le gouverneur de Damas n'accepte pas cette nomination. Avec son armée il part en guerre contre Ali, c'est la bataille de Siffin sur les rives de l'Euphrate. Malin, Moawiya le gouverneur de Damas, fait brandir des versets du Coran au bout des lances de ses hommes. Ali ne peut plus combattre, il accepte un compromis qu'une partie de ses partisans refuse, il sera assassiné 4 ans plus tard le 24 janvier 661.

1796… Jean-Baptiste Corot vient au monde. Il commence sa carrière de peintre à l'atelier de Achille Etna Michallon, puis auprès de J Victor Bertin. Il ira en Italie peaufiner son art. C'est à partir de 1850 qu'il sera reconnu et populaire.

1847… Suite à une décision d'une société américaine en 1822 de peupler le Libéria d'anciens esclaves noirs devenus libre, le Libéria proclame la République du Libéria. Premier état d'Afrique à devenir une République indépendante.

1887… acte de naissance de l'Espéranto. Le Dr Ludwick Lejzer Zamenhof, souhaite voir une langue commune à tous les Hommes de cette planète, créé l'espéranto.

1908…Charles Bonaparte, ministre de la Justice des Etats-Unis sous la présidence de Théodore Roosevelt, créé en 1908 le Bureau of Investigation, qui deviendra en 1935 le Fédéral Bureau of Investigation.

Cela c'est passé… un 26 juillet

Publié dans Mémoire, histoire, Eté, Juillet, musique

Partager cet article

Repost0

Cela c'est passé… en

Publié le par covix

Cela c'est passé… en

Billet de l'été

Pas d'éphéméride, juste un oeil au hasard sur des évènements juilletistes au cours du temps qui galope sur la mémoire de l'histoire.

1er juillet

69… lors du premier siècle, Titus Flavius Vespasianus (Vespasien)est proclamé empereur à Alexandrie par les légions de Tibère Alexandre alors qu'il dirige la guerre de Judée. Les troupes de Judée l'acclament le 3.

1618… Couronnement de Ferdinand de Styrie, devenu Ferdinand II roi de Hongrie après son élection par la diète de Presbourg le 16 mai de la même année.

1863… Bataille de Gettysburg au U.S.A qui ce termine le 3 Juillet, est un tournant décisif durant la guerre de Sécession.

1867… création et indépendance du Canada, faisant suite à l'Acte de l'Amérique du Nord britanique.

1991… dissolution de pacte de Varsovie.

Partager cet article

Repost0

Cela c'est passé… en

Publié le par covix

Cela c'est passé… en

JUILLET

Billet de l'été

Pas d'éphéméride, juste un oeil au hasard sur des évènements juilletistes au cours du temps qui galope sur la mémoire de l'histoire.

6 juillet

1833, Pierre-Narcisse Guérin, peintre français, grand prix de Rome à 23. De style néo-classique. Il fut professeur à l'Ecole des Beaux-Arts en 1814, membre de l'Institut en 1815, directeur de l'Académie de France à Rome de 1822 à 1828, il décède en 1833.

1863, Henry Germain créera le Crédit Lyonnais. Il est Lyonnais, fils d'un notable soyeux, il fonde une société des dépôts et comptes courants, son esprit est de faciliter le crédit aux personnes ayant un faible budget, un peu comme les micros crédits actuellement, précurseur en quelque sorte. Associé à des hommes d'affaires lyonnais et genevois, il installe son siège social à Paris en 1882

1880, Le gouvernement français décrète le 14 juillet fête nationale en mémoire de la prise de la Bastille et de la chute de la monarchie. La 1ère fête nationale sera célébrée 8 jours plus tard.

1963,devant le Bouquetin menacé de disparition, la France crée son premier Parc National. Le Parc de la Vanoise. Il est situé en Savoie et voisine celui de l'Italie nommé Grand Paradis né d'une réserve royale en 1856. Les deux parcs seront jumelés devenant ainsi le plus grand parc d'Europe.

Publié dans Eté, Histoire, Mémoire, Juillet, Musique

Partager cet article

Repost0

Cela c'est passé … en

Publié le par covix

JUILLET

Billet de l'été

Pas d'éphéméride, juste un oeil au hasard sur des évènements juilletistes au cours du temps qui galope sur la mémoire de l'histoire.

Le 10 Juillet.

Il y eu de nombreux évènements en cette date du 10 Juillet et cela au travers des siècles et de la planète, j'en retiens trois, aux antipodes du temps, mais tout aussi marquant!

138 après JC, l'empereur Hadrien décède et Antonin son fils adoptif lui succède. Très vite adoré, il reçut le titre très honorifique de Pieux, pour sa piété et son intégrité dans la gestion de l'administration. Son illustre père fit bâtir le mur Hadrien au nord de l'Angleterre, Antonin en érigea le long de l'Ecosse entre le Foth et Clyde. Mur qui porte son nom.

1509, naissance de Jean Calvin enfin il latinisa son nom, car il s'appelait Jehan Cauvin. Il est né à Noyon en Picardie. Homme de lettre, théologien il est avec Martin Luther l'un des plus fervents défenseur de la réforme protestante.

1962, lancement du satellite Telstar1. C'est un satellite de communication mis au point par AT&T. Il assurera les liaison téléphonique, télévisuelle entre les Etats-Unis et l'Europe. Ainsi les Européens purent suivre en direct la conférence de presse de John Kennedy, président des U.S.A et de l'autre coté de l'atlantique, les américains regardèrent une émission de divertissement avec Yves Montand.

Si pour le mur d'Antonin mes souvenirs sont inexistants! Il n'en est pas de même pour Telstar… La radio nationale avait indiqué que l'on pouvait suivre une "étoile" qui se muait dans le ciel, c'était le satellite Telstar. Après le battage toute la journée dans une ferme voisine, le soir lors du repas chacun put mirer le déplacement du satellite. Un beau souvenir.

Publié dans Eté, Histoire, Mémoire, Juillet, musique

Partager cet article

Repost0

Cela c'est passé… en

Publié le par covix

Cela c'est passé… en

JUILLET

Billet de l'été

Pas d'éphéméride, juste un oeil au hasard sur des évènements juilletistes au cours du temps qui galope sur la mémoire de l'histoire.

Le 4 juillet

Au Japon en 1336, La bataille de Minatogawa, vit la victoire du clan Ashikaga face à l'empereur Go-Daigo qui pourtant avait fait la promesse de nommer Shogun Ashikaga, promesse qu'il renia déclenchant ainsi un conflit dont il subit une lourde défaite et l'empereur prit la fuite de la capitale.

1456, Belgrade est assiégé par les troupes du sultan ottoman Mehmed II, c'était son deuxième objectif de conquête après la prise de Constantinople. Le siège commence le 4 juillet 1456. Le 22 Juillet les hommes deFean Hunyadi organisent une contre attaque qui pousse le sultan à lever le siège.

1634 Mr de Laviolette est envoyé à Trois-Rivières pour y installer un comptoir commercial et des habitations. Ce Nom de Trois-Rivières provient du capitaine Dupont-Gravé en 1599, lieu habité par des tribus Algonquines, ce site fut découvert par Jacques Cartier en 1535. C'est un 4 Juillet que le Sieur Laviolette arriva pour y déposer la présence française. Depuis Trois-Rivières a grandi, site industrielle, siège du gouvernement. On est pas sur de l'exactitude du nom de Laviolette, aucun prénom l'accompagne, une énigme!

1776, déclaration de l'indépendance des Etats-Unis, la guerre avec l'Angleterre colonisatrice des terres est déclanchée.

1826, mort des ex-présidents Johns Adams (1789-1797) et Thomas Jefferson. Johns Adams succéda à Georges Washington (dont il fut le vice-président) Thomas Jefferson succéda lui même à Johns Adams de 1801 à 1809. Il fut le premier président à résider à la Maison Blanche.

1831, décès du président James Monroe de 1817 à 1825. Il est connu pour sa doctrine qui est basé sur l'accentuation de l'influence des Etats-unis sur leur continent. (Doctrine Monroe)

1910 premier champion de boxe noir. Jack Johnson devient à 32 ans le premier noir à remporter un titre mondial. L'enthousiasme de la communauté noire américaine dégénère en de violents affrontements dans de nombreuses villes des Etats-Unis.

1918. Hamel dans le nord de la France voit se dérouler une bataille courte mais décisive, mais aussi d'une grande modernité. Les troupes, d'Australie, du Royaume-Uni et des Etats-Unis face à celle de l'empire Allemand. Deux heures de combats, de bombardement de l'aviation et du parachutage de troupes. Les forces alliés prirent l'ascendant dans ce combat. 5000 morts et prisonniers en sera le lourd tribu.

1943, une autre bataille, à l'est cette fois-ci, Koursk. C'est la plus grande bataille de blindés de l'histoire qui s'achève par la défaite des Allemands. Après celle de Stalingrad, Hitler veut frapper un grand coup, envoi des milliers de blindés et des centaines d'avions sur Koursk où est retranché la force Soviétique. Les Russe se sont préparés à cette confrontation. La Wehrmacht prend position dans un terrain miné! Le feu des canons anti-char font le boulot, la contre offensive Soviétique passe à l'action. Nouvelle défaite qui ouvre un boulevard aux Russes vers l'Allemagne.

Publié dans Eté, Mémoire, Juillet, Histoire

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>