Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

certains regards

Pensée!

Publié le par covix


 A l'heure où j'écris cela il fait un orage sur Lyon, c'est le 5 juin et il est 22h35

   La journée fût couverte, de temps en temps le soleil perçait les nuages, ce matin pas de vent, il ce leva dans la deuxième partie de l'après midi.
   j'attaquai vers 17h30 le repassage des chemises et chemisettes, sur le dossier de chaise cela s'empilait, il ma fallait remédier à cela, une demi heure avant je mangeais un esquimau sur le balcon et prenais trois tasses de thé vert au jasmin, je suis un peu déçu par ce thé que je trouvai bon avant, mais cette cuvée me semble pas terrible. pour repassee je mis le dvd du film Tabou, ça fait du bien de revoir quelques années après ce film, le seul repproche que je peu lui faire c'est le mauvais doublage
des acteurs, ce ne fût pas un bon choix. Bon elles sont repassées juste pour la fin du film et je plis la planche, diner oblige.
    Vers le début du repassage, j'entendais le bruit des mobilettes dans la rue, bruit différent quand la pression de l'air change, et un parfum d'humidité arrive, cela annonce les orages ou la pluie. Il est 22h50 et des hallebardes tombes dans les rues Lyonnaises, je ferme la fenêtre de la salle à manger, bien que protégé par la terrasse je préfère quand même le faire, puis de la cuisine je vois les rivières formées par les trombes d'eau qui s'abattent sur le parking et la rue, voila un bulletin météo.

     Je continuerais le repasage demain, il y en a une bonne pile. Heureusemnt qu'il a fait beau et chaud, il y a moins à ce mettre sur la peau!
 
    Visionne un monde étrange,
    en besognant sur la planche
    Tes chemises
    À la remise
    laisse passer le temps
    que rien ne dérange
    du bruit tu entends
    une pluie s'avalanche
    laisse passer le temps
    que rien ne dérange
   
   covix-lyon©05/06/2009
 
   

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

HE! OUI CA ROULE...

Publié le par covix



             LE MONDE BOUGE !
      
                               SUR DES ROUES !



 DEUX UN CLASSIQUE


                                


 BIKE, PLUS AÉRIEN!



         QUATRE ROUES SOUS LA PLANCHE!

                                      
                               SOUS LES PIEDS!


PHOTO DE COVIX-LYON ©

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

Déroulement

Publié le par covix


 

         

   Bon ! Comment vais-je écrire, que vais-je écrire, je marchais là au soleil ce jour du 2 juin 2009, il fait beau, il y a du vent, ce vent qui frisonne les feuillages me rappelle les jours où parti le grand père d’adoption, tous les ans c’est pareil à cette époque de l’année ou en automne aussi, c’est sans doute un clin d’œil !

     Je cherche un coin ombragé pour poser mon séant, pas facile quand il y a peu d’arbre.
Le jeu de l’élément éolien m’oblige à retirer la casquette elle risque de partir elle aussi.
    En marchant j’avais des tirades plein la tête, mais écrire en marchant… c’est difficile, non !
    Je vais essayer de m’en souvenir. Mistral perturbateur, c’est un enfant qui joue à me tourner les pages pendant que j’écris.
  
Mes pensées étaient sur l’amour, des restes de Platon sûrement qui remontent en surface.

     Il n’existe pas de gens qui n’aiment pas.

Certains aime le beau, les arts, la littérature, le théâtre, ou le cinéma, ils sont fous de passion pour ces œuvres-là.


    Certains c’est l’armée à qui il donne leur âme, c’est un peu leur femme, il y en d’autres qui aiment la religion et qui l’embrassent comme on dit. Il y a l’amour du genre humain à qui l’on donne toute la sainte année son dévouement.
   Il y a l’amour du sport, du corps, que l’on pratique sans réserve, vouez au dieu de l’effort, se surpasser.
     Il y a ceux qui cherchent La Femme, mais ne la trouve pas car ils cherchent La Femme, ceux qui l’aiment trop pour n’en consacrer qu’une, ceux qui eux aiment leur femme, pour elle, ils leur sont dévoués.
   Chez les femmes c’est pareil, même rêve de l’homme idéal, elles l’attendent encore, celles qui les aiment trop et qui ma fois restent  avec leurs solitudes, et celles qui aiment leurs hommes fortement, ne consacrant que leurs amours à ce dernier.
   Dans l’amour pas de différence, il y a aussi des êtres qui aiment leurs semblables, et c’est le même combat de la vie, de l’amour, ceux qui cherchent un alter-égo si parfait qu’ils doivent jouer avec leur solitude aussi, ceux qui sont comme des papillons butinant partout mais ne trouvant pas de fleurs pour le devenir et ceux qui se posent et s’aiment sans problème, oh ! Attention pas d’idéalisme… ça gueule parfois dans les foyers mais c’est dans le bon ordre des choses.
      La vie est complexe, mais sans complexe c’est la bêtise humaine qui complique tout.

        Hétéro, homo, bi, allez un tiroir, on te mets où là-dedans, non, il y a des gens qui s’aiment, qui ont des vies en fonction de leurs sentiments. On ne devient pas ceci cela, on est ceci cela.
          Cette société depuis le dernier quart du XIXe siècle aime classer les choses, poser des étiquettes comme sur des bocaux de conserves, là des hétéros, là des homos etc., le chanteur de charme, yéyé, pop, jazz, … un écrivain gay, un peintre gay, non ce sont des artistes point c’est tout, nouvelle cuisine, nouvelle chanson française, bon la liste est trop longue et mon petit journal ne l’aurait pas contenue.
   Cuisine moderne, ancienne, traditionnelle ou nouvelle cuisine, rien de nouveau, simplement une adaptation à une période des choses existantes, avec le passé on se projette dans l’avenir pour faire le présent.
 

 Pour résumer, c’est le passé au présent qui fait le devenir.

Le temps qui passe à écrire ces lignes, des gens courent dans tous les sens, d’autres roulent sur des roues à la place de leurs chaussures, ou à vélo, en face  c’est le piétinement des véhicules ça roule lentement, les piétons vont plus vite !...


  On remonte le Rhône à coup de pagayes, promenade en canoë-kayak, un petit groupe passe, suivi d’un esprit de compétition qui s’en donne à rompre son corps, puis pépère un groupe qui pratique cela en détente, ça ressemble à la vie…
   Plus l’ombre d’un nuage, le ciel est bleu avec cette lueur blanche d’avant le couchant, il est 19h29 et j’écris encore, j’admire ces corps d’homme plus ou moins jeune courir, sous l’effort ils sont beaux !…
    Je quitte mon lieu de réflexion, au passage trois jeunes qui tuent le temps, ça existe, l’un d’eux m’interpelle me voyant passer avec mon livre à la main.
-    hé monsieur, vous lisez quoi ?
-    Rien, c’est juste moi qui écris dedans
-    Ha ! bon, merci
-    De rien
Je reprenais mon cheminement, passant plus loin devant une péniche, un jeune
homme avec une barbe entretenue et des cheveux longs qui lui barrent la moitié de son visage est assis sur un de ces bancs de pierre installés  tout au long des berges, il a l’air songeur, presque triste, à ces pieds, un sac en plastique avec des provisions dedans, un sac à dos et un autre bagage que je ne définis pas, il est habillé chaudement pour la saison, sa tête est penchée vers l’avant il regarde ses doigts qui d’une main à l’autre semblent « éplucher » les autres, que pense-t-il ? Quel désarroi la conduit là ? A –t-il une peine de cœur, ma foi son visage, du moins le peu que je voyais me faisaient penser à cela.
  J’avançais un peu, puis me retournai et le jeune homme n’était plus assis, il avait disparu, avais-je rêvé ?
   Je rentre à la maison et vous livre telles quelles ces presque deux heures sur les berges du Rhône qui m’ont inspirée ces lignes.


Covix-lyon©02/06/2009

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

Lavoir

Publié le par covix


Lavoir


Souvenir des lavandières tapant les draps
Senteurs d’eau savonneuses
Femmes courbées, linges sur les bras
Délices des papoteuses
Eau clair, ombre rafraichissante
En été accablante
Souvenir pas si lointain
Le battoir à la main
Lancé de tissus dans le bassin
Ramené à grand coup de rein
Brossent, savonnent, tapent
Bruit qui claque
Pierre du lavoir
Ouvre ta mémoire
Conte ton savoir
De ces femmes avant le soir
Du dort maintenant
Au patrimoine place faisant
Te voilà classé
Choyé
Ça… tu l’as toujours été
Par ces femmes caressés
Pourtant,  tu pleurs
Tes larmes ce déverse à toute heure
Tu regrettes ces tendresses
De tes maitresses
Qui préfèrent le tambour
Au battoir
Plus le soir
Tu n’entends le serment d’amour
Tu souris parfois
Des enfants jouant autour de toi
Eté revenu
A demi nus
Ils plongent dans ton bassin
Te rappelant soudain
Ce temps pas si lointain
Où il y avait d’autres mains
Senteur
Fraicheur
Parfum de bonheur
Fatigue d’un labeur
Lavoir
Au temps son miroir
Un au revoir
Pour un soir
Te revoir
Dans ce miroir



Covix-lyon©01/06/2009


Lavoir de Beaujeu (Haute Saône)
XIX ème siècle
Il est sous la mairie de ce village
classé au monument historique




   Source Photo: Web

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

le chaos

Publié le par covix

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

Vous avez dit!...

Publié le par covix



    Bon, c'est de saison...2 ans déjà, c'est trop...Pour la première fois de l'histoire de la 5 ème république, le monarque élu n'est pas le président des Français, oui je répette (non c'est pas ici Londres), il n'est pas le président des Français, c'est le président de la France, le chef du clan ump, qui parle au nom de tous mais que tous en lui ne ce reconnaissent pas, c'est pas comme du temps du Grand Charles, ou de Pompom, voir Giscard et même le monarque socialiste digne de la 3éme république pas plus que le chatelain qui précédait l'homme de Neuilly...une fois élus ces prédécesseurs étaient la France, représentaient les  Français. Non Nicolas 1er ne représente pas les français, il nous le fait bien sentir, il est le chef de l'Ump, le porte parole de la finance avec ces erreurs, des grands patrons et s'amuse des travailleurs en agitant les mirroirs aux alouettes. Casse la France qui bosse au profit de celle qui en ramasse en dormant, la sueur des uns font les lingots des autres...Non Nicolas 1 Er tu ne représentes pas les Français car ils ne ce reconnaissent pas en toi.

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

le desert

Publié le par covix

   

                 Bizarre, comme vous avez dit bizarre, j'ais dit bizarre, oui vous.....

Rgardez moi ça, ce desert, vous le connaissez, avec ces pyramides, et son amphythéâtre, j'en doute fortement, a moins que vous ayez pris une fusée, cela ce saurait, ce désert et ces vestiges ce trouve





oui c'est bien sur, vous l'aviez deviné....
allez dit le nous


Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

tag

Publié le par covix

Tagué par ****soleilsucre****


Le principe du "tag" est de se repasser entre bloggeurs une sorte de questionnaire.
il faut :
1 - Mettre le lien de la personne qui m'a taguée
2 - Répondre aux questions : Si l'Europe était :
- un animal
- Une fleur
- une toile
- une ville
- un personnage

- une chanson

3 - taguer à son tour 3 autres bloggeurs!

1 : si l'Europe était un animal ça serait :

Un lion: Laisse le travail et la gestion du clan à la lionne, lui ce repose et ramasse tout…….
Non….
2 -Si l'Europe était une fleur ça serait :
    Une Rose, c’est beau mais plein d’épines
3 - Si l'Europe serait une toile :
    Les bâtisseurs de Fernand Léger, hommage au monde du travail et l’Europe est à bâtir.
4 - Si l'Europe était une ville ça serait :
      Troie, forteresse imprenable, sauf avec …….

5 - Si l'Europe était un personnage ça serait :
      Les Charlots Mousquetaires,  Ils se prennent toujours les pieds dans les tapis…

6 - Si l'Europe était une chanson ça serait :
      Noir Désir& Brigitte Fontaine ~ L’Europe, Ressenti d’un rêve échouée….mais il y a de l’espoir.

Personnellement je rêve d’ une Europe des peuples, mais je rêve……
 

 

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

SI... SI...

Publié le par covix

SI C'ÉTAIT SA LA MONDIALISATION
SI C'ÉTAIT SA LA FRATERNITÉ DES HOMMES
SI.. SI..


Sur cette image, symbole d'une passerelle entre les mondes, vous irez sur un article fait par des élèves de lycée, alliance, elle aussi une passerelle, culturelle entre deux classes l'une à Livourne en Toscane, belle province d'Italie et l'autre à Brest en Bretagne et aussi belle province en France, vous y découvrirez une très belle chanson, l'une de mes préférés, je vous laisse découvrir ce talentueux travail de ces deux lycées, n'hésitez pas de vous promener sur le blog.
 
Lien-- www.i-voix.net

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

merci benoit

Publié le par covix



                       POUR CEUX QUI EN DOUTE ENCORE !!


        L’OBSCURANTISME EST LA MAITRESSE DE L’EGLISE AVEC L’IGNORANCE DE LA VIE

       
MERCI BENOIT UNE RAISON DE PLUS POUR S’ÉCARTER DE TON EGLISE

       En route pour son premier voyage pontifical en Afrique, Benoît XVI a déclaré mardi que distribuer des préservatifs n'était pas une solution dans la lutte contre l'épidémie de Sida. Lire la suite l'article
Articles liés

    * Le préservatif n'est pas la solution au sida, selon le pape
    * En route pour Yaoundé, Benoît XV évoque le problème du sida
    * Départ du pape Benoît XVI pour le Cameroun
    * Plus d'articles sur : Religions

Discussion: Religions

"On ne peut la résoudre avec la distribution de préservatifs", a-t-il dit, à bord de l'avion d'Alitalia qui l'emmenait au Cameroun, première étape de sa visite. "Au contraire, cela accroît le problème", a-t-il affirmé.

Le pape ne s'était jamais exprimé explicitement jusque-là sur l'utilisation du préservatif, soulignant seulement que l'Eglise catholique était en première ligne de la bataille contre le sida en Afrique. Le Vatican prône l'abstinence comme moyen de lutter contre la propagation du VIH, qui fait des ravages sur le continent noir, mais certains prêtres et religieuses impliqués dans la lutte contre le Sida remettent en cause l'opposition de l'Eglise à l'usage du préservatif.

En route vers Yaoundé, Benoît XVI a également annoncé son intention de lancer un appel à la "solidarité internationale" envers l'Afrique face à la crise économique mondiale. Il a ajouté que si l'Eglise ne peut proposer de solutions économiques spécifiques, elle peut offrir des suggestions "spirituelles et morales". La crise actuelle découle d'un "manque d'éthique dans les structures économiques", a-t-il estimé, "c'est là que l'Eglise peut apporter une contribution".

Benoît XVI s'est envolé mardi de Rome pour un pèlerinage de sept jours en Afrique qui le conduira au Cameroun et en Angola. AP
 
 extrait pris sur Yahoo

Publié dans certains regards

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 > >>