vie

Publié le par covix

 

 

 

                                      Vie




Comme la rosée sur les pétales de roses, les gouttes d’eau font de toi un rêve
Comme la douceur d’un soleil de Mai, les léchant sans trêve
Terre immobile ce reposant, sans secousse
Terre immobile  apparaît la source
Le mont dressé
Rejoint la vallée
Par ton ombre couchante et la fraicheur de l’onde
Doucement l’inonde
Eole passe lentement
Ton écorce la caressant
Dieu du ciel azur lançant tes rayons chauffant
Séchant, amoureusement fait se lever le mont et le dresser
Sur l’autre versant pour l’allonger
Ta force pénétrante soulève l’écorce
Dans la vallée sans une entorse
Ta chaleur sillonne
L’onde de la vie la force redonne
La douceur du soleil de Mai s’enfonce
La vallée point n’y renonce
Son cœur battant si fort
Qu’on ne put entendre Thor
De sa fureur répandant
Les canaux inondant
Mélange du ciel et de la terre, dans une féria d’enfer
Que ne renierait pas Lucifer
Virevoltant, de leurs ailes bâtant les oiseaux chantant
Redonnent l’apaisement
Les gouttes d’eau font de toi un rêve
Les léchant sans trêves
Source de mes amours
Terre de l’amour
Déesse Vénus, Eros réunis
Apollon et Aphrodite source de vie
Rêve des amours interdits
Rêve des amours médis
Que se joignent les monts et les vallées
Les roses et la rosée
Des terres enlacées
En des orages déchainés

Covix- lyon

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article