Une page est tournée...

Publié le par covix

   Je me disais que jamais ne vienne ce jour, et comme le dit l'adage " Il ne faut pas dire, Fontaine je ne boirais pas de ton eau" . Non je ne voulais pas, et pourtant cela arriva une fois ou deux, sournoisement, au détours d'une conversation, certes dans mon job j'aimais bien transmettre le flambeau aux futurs collègues, aux jeunes en stage, eux aussi m'apprenais des choses, l'échange rien de tel, même si des anciens ne comprenaient pas très bien que l'on donne des tuyaux, la crainte que les jeunes vous volent la place... ça ne m'a jamais effleuré l'esprit, c'est comme cela que j'apprit le métier, c'est comme cela que je le transmet, bien sur la technique avait bien changé en trente ans, décortiquer l'électronique, les jeunes en savaient plus que moi, mais le savoir du métier... les ficelles, l'électronique... elle s'en fout, elle est froide, face aux portes Nor ou Nand, qu'importe si nous expliquons si oui ou non, si c'est et ou ou, pour moi c'était oui je t'apprends, à toi de savoir si tu c'est oui, je prends et ouvre la porte, ou si c'est non, je prend et ferme la port, variante du téléphone qui sonne, je suis là, je décroche ou pas, si je décroche, la porte s'ouvre et la connexion est étable avec le monde extérieur, si je ne décroche pas, le monde est fermé, mais je sais que l'on m'a appelé... je garde cela pour moi , piégeant plus tard celui qui m'a appelé.

Oui le temps passe et je surveille à ne pas avoir à dire trois mots. Ces trois mots qui fait dire à, aux, personne(s) près de vous que le poids du temps c'est abattu sur vous, trois mots pas toujours perçus comme vous auriez voulu qu'ils soient entendu,

non point par une marque d'expérience, non point comme celle d'un regret du passé, mais plutôt comme une comparaison entre les époques. Jeune quand un ancien nous sortait ces trois mots, assortis d'une explication comparative à connotation plutôt négative sur le temps présent, cela me détournait de ces propos que je jugeais rétrograde, sur bon nombre de points, les temps avaient changé...

Mais là, pas de nostalgie, pas de remontrance, juste remarquer qu'il y a une certaine évolution... Oui une page est tournée.

 


De mon temps...

album-2.jpg

Voilà, ça y est, la page est tournée, ce que je craignait arrive, certain dise c'est l'expérience, ça me fait rire, la transmission possible, vieux c.. qui sait... en tout cas ça m'ennuie fortement... la page est tournée.

Publié dans certains regards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R


je sui un peu plus jeune que toi et je me suis aussi surpris à le dire parfois, c'est inquiétant car cela veut dire que nous ne croyons pas à l'avenir, d'un autre côté cela veut dire que nous
avons de beaux souvenirs que personnellement je souhaite conserver à jamais dans mon esprit.



C


Rassures toi, je crois toujours en l'avenir et garder les souvenirs c'est sur, mais sans nostalgie. 


Bonne journée


@mitié



U


Et oui, quelquefois il faut tourner la page et d'autres fois, il faut l'arracher...



C


L'arracher, je n'espère pas, quoique certaines l'on été, mais je pense maintenant qu'elle s'arrachera toute seule..


Bonne fin de semaine


@mitié



S


vu la volonté que certains manifeste à ne pas voiloir se casser la roue comme on dit chez moi je doute qu'ils puissent dire ces trois mots dans les années.......... bref !! j'aime ce
texte un peu coup de gueule et bien raisonnable quand même........mais c'est bien dit..........


amitiés


sumadrad



C


Confrontation du temps qui passe, je n'ose penser au futur de certain...


@mitié



G


reponse un fait me semble certain sans pouvoir l'affirmer evidemment!


NOS jeunes diront la meme chose plus tard


amities



C


J'en suis pratiquement aussi certain que toi...


@mitiè



K


Comme Lady M, je ne suis pas tout à fait certain d'avoir tout saisi. Ta pudeur ne nous dit pas tout. Si c'est la retraite, dis toi bien qu'il y a des tas de choses à faire, des choses pour
lesquelles le temps manquait avant. Mais c'est vrai que penser à "avant" c'est parfois très lourd. Certains jours, on sent encore en soi l'énergie qu'on a à vingt ans, elle est lá toute proche,
il faut juste lui tendre la main. Et c'est vrai qu'il y a aussi tous les autres jours : moi, aujourd'hui, je me trouve rouillé. Courage Covix, je repasse dans pas longtemps.



C


Bonjour Kranzler,


Non la retraitre ne me pèse pas, bien au contraire, juste une réflexion sur ces trois mots "De mon temps" que je me surpris à sortir lors de conversation... comme si on ce mettait un peu à
l'écart de la société...


Bonne journée


@mitié