L'aventure (suite)

Publié le par covix

... / ...

mg-sac-11.gif

     Les chasseurs arrivaient rapidement au dessus de Gaïa, ils survolaient la cité, hormis ceux qui étaient dehors et qui jouèrent le jeu en les voyant, ils ce réfugièrent sous des abris de fortune. imitation de la peur, peur elle même aussi, dans le centre de commandement la respiration était suspendue, un parfum d'anxiété régnait dans une partie de l'équipe, les navettes en suspensions immobiles sous les grandes feuilles des arbres, attendaient que leurs pilotes actionnent la mise en avant des propulseurs. Une atmosphère étrange planait sur la cité, un calme qui ne demandait qu'à exploser, comme un récipient sur le feu dont le couvercle s'élève sous la puissante du liquide en ébullition, seule la flamme de ce feu était active, les petites bulles signifiant que le bouillonnement exprimant la force de la colère de l'eau que l'on torture afin d'obtenir l'instant idéal pour jeter les ingrédients qui ferons tomber cette exaltation. le sang froid des hommes tenait la pression en bas niveau, les plus jeunes avaient du mal à résister au chant des sirènes combattantes. Les vaisseaux, après avoir bien scrutés Gaïa repartirent, il ne fait aucun doute que ces êtres les manoeuvrant ont cartographiés le site, peut être même avec des détecteurs les ont ils repérés, la suite nous le dira, sur l'écran les points devenaient plus petits à n'en plus faire qu'un.

- Il est urgent de passer à l'action, avant que ce soient eux qui nous rendent visite d'une manière moins amicale.

- Oui, Thomas, tu as raison, nous allons revoir le plan, et j'oubliais, il faut quatre rameurs de plus, sinon le Varna reste à quai. demain séance d'entraînement pour vingt Vules dédié à cette marche en avant. Ce ne sera pas long comme apprentissage, la matinée devrait suffire, le reste s'acquièra sur mer, la cargaison de ravitaillement sera chargée pendant la restauration de l'armada, puis elle partira, il faut quatre à cinq jours pour le voyage, c'est la que les navettes et la Raie entrerons en action, le vaisseau suivra le tracé des bateaux et les retrouvera dans l'anse proche des mines. Les navettes ferons du rase motte pour rejoindre l'autre versant.

- Un signal radio perçut de leur base. S'exclama Jules.

    Tous ce précipitèrent vers le récepteur, d'après ce qu'ils pouvaient entendre, la ruse avait fonctionné, les pilotes des chasseurs signalaient quand dehors d'une vie archaïque, sans technologie avancée la cité découverte ne contenait rien intéressant, pas de super vaisseau ni quoi qui ce rapproche de cela. Le chef de groupe de reconnaissance dit qu'il ne fallait pas perdre son temps avec ce site. En face venant de la base, il ne pensait pas pareils, envoyer une expédition et ramener ces gens au travail des mines, l'échange était vif, l'urgent pour l'un c'était de retrouver, les fugitifs et les terriens qui ce mouvaient dans l'espace, pour celui ci ils ne pouvaient pas avoir disparus comme cela était supposé par la base. Par contre de ce coté là, tout ce qui fournirait de la main d'oeuvre serait le bien venue.

... / ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article