Guilherm...

Publié le par covix

GUILHERME3 

Guilherme est toujours sans-papiers. Mais Guilherme n'est pas seul, nous continuons à le défendre et à demander sa régularisation ! !

          Guilherme Hauka-Azanga, père de famille angolais est menacé d’expulsion imminente vers un pays où sa vie est en danger en raison de ses combats pour la défense de la minorité ethnique à laquelle il appartient.

 

       Monsieur Hauka-Azanga a en effet quitté son pays en 2002 après avoir échappé au massacre de tout son village, auquel sa mère et sa fratrie ont succombé. Ne pouvait emmener sa compagne et leurs cinq enfants hors du pays, il les a confiés à une autorité religieuse, alors qu’il choisissait comme terre d’asile la France, où il espérait pouvoir faire venir sa famille.

 

         En 2004, sa compagne angolaise a été tuée par balle et ses deux plus jeunes enfants ont disparu. Les trois aînés, dont l'un déjà majeur et le deuxième qui le sera dans moins d'un an, vivent aujourd'hui au Congo, au sein d'une famille d'accueil catholique. Monsieur Hauka-azanga est en contact régulier avec eux et leur envoie régulièrement un mandat.

 

       Il vit depuis cinq ans avec Madame Maweté avec qui il a deux enfants, Gaël trois ans, et Dorcas quinze mois, et dont il élève aussi les deux filles aînées.

 

        N’ayant pu présenter à temps les documents nécessaires, ses demandes d’asile et ses recours ont été rejetés, et les autorités ont à plusieurs reprises essayé de l'expulser.

 

   Les péripéties des ces expulsions jusqu'à maintenant échouées, et les  soutiens et  la solidarité dont bénéficie Guilherme Hauka-Azanga sont retracées ici

       (cliquez).

 

    Ce que nous demandons, toutes et tous, c'est le simple respect de la Charte internationale des droits de l'enfant ratifiée par la France en 1990.  Les deux enfants de Guilherme Hauka-Azanga sont nés en France, où ils vivent légalement avec leur mère : n'arrachez pas leur père à ces deux enfants ! 

      Acharnement pour expulser ce père de famille: Arrêté en janvier 2010 mis en prison pendant deux mois pour avoir refusé l'expulsion car il ne voulait pas quitter sa femme et ses enfants, après 4 tentatives d'expulsion entre le 31 janvier et le 8 avril 2010, Guilherme est resté en France grâce à l'extraordinaire mobilisation du quartier, aux nombreux soutiens dans toute la France et même ailleurs, et à l'initiative des pilotes qui on refusé son départ sous contrainte.

 

   Arrivées de toute la France et de plusieurs pays étrangers, elles témoignent de l'existence d'une mobilisation forte et tenace

Plus de 5.200 lettres demandant sa régularisation ont été déposées à la Préfecture en mai dernier. Cet été plus de 700 cartes postales envoyées à Monsieur le Président Sarkozy pour la régularisation de Guilherme. 

 

 

Le 18 septembre, Guilherme était à Bercy avec les Artistes de Rock sans papiers.

 

Un pas...

Après diverses péripéties administratives, Florence est enfin en possession de sa carte de résident (valable pour les dix prochaines années).

Gaël et Dorcas sont désormais assurés d’avoir leur maman, en France, à leurs cotés jusqu’en 2020.

Mais ces enfants ont également besoin de leur papa

Cette famille ne peut pas être disloquée.

Nous continuons à demander la régularisation de Guilherme, afin qu’il 

puisse, en toute sérénité, participer à l’éducation de ses enfants.

 

 

 

 

23 décembre, 3726 lettre de Noël remis au nouveau préfet  du Rhône.

 

 

 

 

A Tarare expo "Ensemble" du 15 janvier au 27 Février 2011

 

-Des chiffres un visage-

 

 

 

        Témoignage autour de Guilherm.



Source G collectif de soutien.









 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans certains regards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cacao 17/01/2012 21:00


Bonsoir ami, tu as raison de rappeler cette affaire, que tu montrais déjà en début de blog. Il faut continuer à se battre contre la bêtise et la cruauté de
certaines lois, de nos dirigeants, et de ceux qu'il caressent "dans le sens du poil". Merci à toi. Grosses bises. 

covix 17/01/2012 22:58



Elle n'est toujours pas terminé... plusieurs embarquement et des commandant de bords étant ls patrons..refusèrent l'embarquement, il eu d'autres péripécies... je ne comprends pas cet entêtement
du préfêt...


Bises



sumadrad 20/01/2011 19:56



il faut savoir donner aux autres la liberté de vivre la ou leur vie les a conduit......


amitiés


sumadrad



covix 20/01/2011 21:58



Merci, pour ce commentaire. Avec ta permission je transmettrais.


@mitié



LADY MARIANNE 19/01/2011 22:17



il faut traiter au cas par cas---avec la perte de sa femme et d'enfants il mérite de vivre en paix et d'élever ses enfants -
que fait donc Napoléon ??  ET Carlita
pffff   c'est pas juste
bises  Lady Marianne



covix 20/01/2011 21:42



Surtout mettre de l'humanité, comme les messages musicaux du grand sourd...qui en était rempli.


Ne pas faire un plan comptable pour satisfaire des égos...


bises



Nettoue 19/01/2011 17:07



Bien sur, j'ai cliqué, Tant d'injustice n'ont pas d'issues heureuse !


Bonne soirée l'ami et bises



covix 20/01/2011 21:41



Bonsoir Nettoue,


Malheureusement, il n'est pas le seul dans ce cas là... un peu de bon sens ferait du bbien à ceux qui en on besoin et pas de mal aux autres...


Bonne soirée


Bises