Désirdhistoires 57

Publié le par covix

 

Désir des mots

Jeu 57

58842624

 

             Les mots imposés pour l’édition 57 de Des mots, une histoire sont : automne – nord – chauffeur – ceux-ci – amandier – crayon – page – maison – chantier – ventripotent – azur – philosophie – rubicond – apologie – princesse – rose – bananier – clavier – nid – ruiner – harmonica – coquelicot – magnétique – beurre – comédie



  Au loin, porté par le vent du nord, le son d'un harmonica caresse l’ouïe de cet homme.

  Il contemple avec une certaine philosophie ces feuilles de bananier, arbre tropical de chaque coté de la porte d'entré de ce jardin... Une allée bordée de multiples rosiers dont les roses sont de toutes les couleurs, des jaunes les Kings quelques choses, des rose..bien sur très parfumés, un peu ancienne...des rouges, blanche, grimpants formant une arcade avant de pénétrer dans cette vieille maison en chantier, sur la pelouse il en a en buisson...

  Les bananiers ce sont bien adaptés, un micro climat entre l'air marin et l'effet de foehn des montagnes...le village est encastré entre le piémont et les montagnes, la mer pas très loin.

  L'homme semble ravit, c'est ce qu'il a lu dans le catalogue ventant les mérites du lieu. Le charme de ce bâtiment, son environnement en ferons son nid douillet, il est comme attiré par les pôles magnétiques qui s'en dégagent... serait-il du signe du chat dans l'astrologie chinoise... Les ouvriers s'affairent sur le chantier, ceux-ci embellissent la maison, améliorent le confort, les coûts seront très élevés, mais il n'en sera pas ruiné et sa princesse pourra jouir d'une belle vie.

  Il a franchit le Rubicond le jour où il pianota sur son clavier d'ordinateur... sur la photo, un ciel d'azur...comme ce jour de visite du chantier... le chef de chantier, ventripotent vient à sa rencontre, l'homme avait sorti un cahier et sur une page, il dessinait au crayon un champs de coquelicot... Le chef de chantier bougonnait, il croyait que le visiteur prenait des notes sur l'évolution des travaux... ce qui n'était pas totalement faux...l'homme les avaient dissimulés sous ce crayonnage... Une comédie d'usage... Le gars fit l'apologie du travail...tentant de couper court à toutes remarques désobligeantes... ceci dit l'heure du casse-croute arrivait, les ouvriers le chef et le commanditaire... ce réunirent autour d'une saucissonnage et d'un verre de vin,le beurre n'était pas oublier... étalé sur les tranches de pain...et accompagné de ces rondelles de charcuteries... un camion arriva, le chauffeur les rejoignit...il venait livrer des parpaings, su ciment, du sable entre autres matériaux... des placots et portes... Au début de l'automne, il pourra ramasser les fruits des amandiers...

  Encore quelques mots échangé avec le chef de chantier, puis la visite de l'architecte... les travaux avancent bien... avec la récolte...il pourra emménager dan sa nouvelle demeure.


 

 

 

417px-Prunus dulcis LC0009

Source photo: Jörg Hempel 












Publié dans JEUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ceriat 11/03/2012 11:58


Des travaux qui se déroulent bien c'est rare. Ton textes est bien écrit et permet de bien visualiser l'endroit.
J'espère que les travaux seront bientôt fini et que tu pourras nous dépeindre l'endroit au printemps, ce sera
certainement très beau.

cacao 09/03/2012 12:20


Bravo Covix, j'aime beaucoup cette façon que tu as de caser des mots difficiles en réussissant à en faire un texte intéressant. Grosses
bises.

lagardére 09/03/2012 11:58


ton chantier poétique est parfaitement architecturé.....tu es un bon maçon des mots et de l'imagination...bravissimo covix....bonne journée....à toi
claude

Jj 09/03/2012 06:16


le jardin est prêt avant la maison c'est déjà bien agréable !


bisous


Jj