En attendant la fin du monde... 31

Publié le par covix

 

 


  Un dimanche sous confinement
     Le calme, sous la pluie du dimanche matin, à peine perturbé par le passage des tramways aux horaires espacés dus à la présence du coronavirus.
     Pas ou peu de véhicule venant le troubler.
  En fin de matinée, alors que l’ondée touchait à sa fin, je pars vers le tabac-presse pour acquérir Le Progrès, “rupture”, me dit la buraliste, l’élection aux USA, peut-être! , le derby pour ce soir entre Lyon et Saint-Étienne, sans doute, peu importe…

 

 
  Sur la place, quelques chants ou musiques d’un autre monde, exotisme africain.

 

  À l’heure du déjeuner, un peu d’animation avec les livreurs en vélo, ceux-là sont plutôt silencieux, les autres, en deux roues motorisées, laissent une symphonie en deux, ou quatre temps!

 

 

17 heures, sortir pour s’aérer.

 

Le choix est mince, les berges du Rhône feront l’affaire… Je me suis senti bien seul dans la foule!
Cela ressemblait à un dimanche ensoleillé en sortie d’hiver…

Mars 2019

  Marcher, courir, en vélo, parfois assis sur un banc à lire un bouquin ou les yeux rivés sur le smartphone…
 Novembre 2020
  Papi ou mamie, les deux aussi, promènent les petits enfants. Sans oublier les parents qui en font autant.
   Un jeune adulte échange son expérience avec son père…
  Aux agrès de plein air, comme des abeilles devant la ruche. Les mâles font l’exercice, exhibent les abdos, un concours homo-érotique! Contemplé par des promeneurs de tout âges et genres.
  Poussettes, vélos, marcher, courir, lire, flâner, contempler, un après midi pour oublier les quatre murs des appartements.
  Novembre 2020
   Au moment du dîner, le même scénario qu’à la mi-journée.
Pizza ou autres plaisirs de la bouche arrivent avec les deux roues.

 

  Jupiter, Saturne, au Sud glissent vers le couchant, alors que Mars à l’Est prend de la hauteur.
  La nuit s’avance pour ouvrir la porte d’un autre jour!

Chapeaux de nuit de la place Mazagran.

Novembre 2020

 

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Un texte bien agréable à lire et si réaliste du temps !!!
Bonne soirée,
Bises♥
R
Une période bien difficile que ton texte met en évidence. Bisous
M
Les morts en sursis comptez vous §
M
Un dimanche sous confinement c'est le jour le plus dur surtout quand on travail la semaine et qu'on ne peut pas se distraire le weekend
M
j'ai pris beaucoup de plaisir à lire la description de ta journée de dimanche de confinement où il y a beaucoup de monde dans les rues. Bisous