Le corbeau et le pigeon.

Publié le par covix

 

Le corbeau et le pigeon.

—  De moi, vous avez bien ri,
    Quand, là-haut, je fus marri!
— Mais de nous, cela n’est point.
— Je sais, tout est si lointain,
     Et pourtant en collective mémoire
     Vous me semblez plus le voir.
    Aujourd’hui, je vais saluer votre cervelle,
    D’un coup de bec mortel.
   Maître corbeau piqua le pigeon
   De son bec en plongeon.
   Il occis le volatil
   Lui rappelant la joie du goupil.
   Qu’importe la raison
   Le plus fort est à l’unisson.
B.Cauvin©11/10/2020

 Ce texte me fut inspiré par l’agression d’un corbeau sur un pigeon. Deux autres corbeaux tournaient autour de la scène, un pigeon cherchait, en vain, à porter secours. La victime tentait désespérément  à se défendre, voire répliquer un coup ou deux de bec, mais rien n’y fit. Le corbeau finit son oeuvre et en fit son déjeuner.

 

 

 Cet article est aussi sur l'autre blog. 

Publié dans Billet, poésie, Dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JACQUELINE 12/10/2020 20:56

c'est triste....

missfujii. 12/10/2020 06:51

et parfois c'est le chat qui attaque le corbeau...

colettedc 12/10/2020 04:23

Que j'♥ ce texte qui me fait remonter un bon et beau souvenir. C'est un peu la même histoire mais, qui s'est terminée autrement. Une corneille sauta au cou d'un pigeon et j'ai réussi à la faire partir (c'était il ya bien longtemps, du temps où l'on ignorait le transport de maladies par ces oiseaux). J'ai alors pris le pigeon dans mes bras. Il avait les yeux à l'envers. Je l'ai collé sur moi tout contre ma joue. À un moment donné j'ai été appelée au téléphone et je l'ai déposé à terre, pensant qu'il resterait là et pensant aussi qu'il ne serait plus capable de voler. Au contraire, les personnes qui étaient dehors avec moi m'ont dit : du moment que tu es partie, il esr parti au vol. Comme quoi, il se sentait bien dans mes bras. Superbes ces p'tites bêtes ! J'étais bien contente de lui avoir sauvé la vie !
Bonne semaine !
Bises♥

Cléo 12/10/2020 04:19

Ouf! Il devait être bien affamé pour s'en prendre à un pigeon! Pauvre de lui! Bravo pour ton texte! Bises!

jazzy57 11/10/2020 18:24

Ah oui les corbeaux ou corneilles ne sont pas avares de ce genre d'attaque , j'en vois régulièrement en face de chez moi s'en prendre aux jeunes ramiers sortis du nid, ils sont féroces .