Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de covix-lyon

Mardi poésie chez Lady Marianne

12 Août 2019 , Rédigé par covix Publié dans #Lady, #Défi, #Poésie, #Mardi

 

 

Lady Marianne..

 

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut,
Lady publie nos liens
OU
nouveau-avec un thème ! 

Aujourd'hui  c'est sujet libre

--- 

 

 

 " Le temps passe et nous laisse des traces d'immobilisme!

  Pour ce défi de Lady, il m'a laissé dans l'attentisme.

    D'une lueur venue éclairer l'horizon, 

   La folle aventure des mots que nous écrivons.

   Pour ce défi, donc, plonger dans les lueurs des mots de la poésie est comme la vérité au fond du puits, mais il arrive que le seau remonte son lot."

B.Cauvin

 

L'été en poésie s'impose à mon esprit.

-----------------

Dans le jardin.

 

La jeune dame qui marche sur la pelouse

Devant l'été paré de pommes et d'appas,

Quand des heures Midi comblé jette les douze,

Dans cette plénitude arrêtant ses beaux pas,

 

A dit un jour, tragique abandonnée - épouse-

A la Mort séduisant son Poëte:<<Trépas!

Tu mens. Ô vain climat nul! je me sais jalouse  

Du faux Éden que, triste, il n'habitera pas.>>

Voilà pourquoi les fleurs profondes de la terre

L'aiment avec silence et savoir et mystère,

Tandis que dans leur coeur songe le pur pollen:

Et lui, lorsque la brise, ivre de ces délices,

Suspend encore un nom qui ravit les calices,

A voix faible, parfois, appelle bas: Ellen!

 

Stéphane Mallarmé

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bien qu'étant un poète connu il est vrai que je ne l'ai jamais lu et le découvre ici. Merci pour ce partage. Cricket
M
Ce poème est bien joli
Z
Une très belle poésie, merci ! Bises et bon mardi
L
j'admire le com de Christian--- fin connaisseur-<br /> merci pour ton choix - bises-
C
quand la poésie aime jouer avec le mystère! Un poème de Mallarmé accessible cependant… une occasion de le lire comme un rébus ou de s'abandonner à l'étrange et à la musique "tandis que dans leur coeur songe le pur pollen "